Maternité, Non classé

Les cours de massage pour bébé : Mon Avis

massage-bebe1

Aujourd’hui j’ai envie de parler de quelque chose que j’ai pu tester lorsque Poupou venait de naître, le massage pour bébé.

Avant tout, il faut savoir que j’ai suivi la préparation à l’accouchement dans un cabinet de sages-femmes qui m’avait été recommandé par l’obstétricien qui m’a suivi une bonne partie de ma grossesse et qui m’a accouché. J’ai beaucoup apprécié cette préparation à l’accouchement avec ma sage-femme référente et c’est elle qui a suivi le premier mois de Poupou une fois né car la PMI près de chez moi ne m’avait pas laissé un bon souvenir. Comme tout nouveau-né, Poupou a eu sa période des coliques et le voir souffrir me faisait très mal au cœur et malgré le médicament recommandé par la sage-femme je cherchai une autre solution pour l’aider à calmer ses douleurs. J’en ai parlé à ma sage-femme qui m’a recommandé de faire des cours de massage pour les bébés car ils aident notamment pour les coliques du nourrisson. Ma sage-femme ne proposait pas ce genre de cours mais m’a orienté vers l’une de ses collègues de cabinet. Le rendez-vous pris, j’ai donc amenée Poupou au premier cours de massages pour bébé. Nous étions un petit groupe de quatre mamans et bébés, Poupou et un autre bébé étaient les plus jeunes, car les deux autres avaient plus de trois mois. Ainsi, la sage-femme nous a présenter différents exercices de massage à faire avec bébé (Ndlr : la sage-femme utilisait un poupon pour nous montrer les différents exercices) que nous devions reproduire sur nos enfants. Lors du premier cours, Poupou n’était pas très coopératif avec la chaleur régnante (mon fils est né fin juin et il y avait une grosse canicule qui s’en ai suivi pendant les mois de juillet et août) mais heureusement les autres cours se sont mieux passer.

Mon avis sur ces cours :

Cette formation de massage pour bébés comportait quatre cours d’une heure. Au niveau du coût, j’ai payé 70 € pour quatre cours et ma mutuelle de l’époque m’a remboursé 36 € sur cette somme, ce qui n’est pas trop mal. Les cours en eux-mêmes étaient très instructifs, j’ai beaucoup appris sur les massages pour bébé notamment les exercices pour calmer les coliques du nourrisson. La sage-femme nous a remis un petit fascicule avec des images à l’appui pour nous aider à reproduire les gestes à la maison avec nos petits. J’ai pu appliquer les massages sur Poupou jusqu’à ses six mois environ, et il a beaucoup apprécier surtout après le bain. J’appliquai une huile de massage pour bébé (pour ma part j’utilisai celle de la marque Biolane qui m’a été certifié par la sage-femme).

Conclusion :

J’ai beaucoup aimer ces cours de massage pour bébé. Certes c’est un petit plus un peu onéreux mais tellement instructif et je ne regrette absolument pas de les suivi. Si j’ai un deuxième enfant, je pourrai appliquer ce que j’avais appris à ces cours sans problème notamment pour calmer les coliques du nourrisson en plus des médicaments recommandés pour calmer ces douleurs pour les petits. Ayant conservé le livret, je me referai une petite révision avant que bébé 2 ne pointe son nez. En conclusion, je recommande vivement ces cours et de voir autour de chez vous si des sages-femmes propose ce genre de formation. Par contre, je vous recommande de faire ces cours lorsque bébé est encore tout petit (la sage-femme nous a dit qu’après six mois bébé est moins sensible aux massages et bouge beaucoup plus, donc moins pratique !). Sur Lyon, je sais que les Mamans Poules (j’en ai parler dans cet article 😦 https://missnounours.wordpress.com/2017/09/22/le-salon-de-the-les-mamans-poules/ )) propose des cours de massages pour bébé via l’intervention d’une professionnelle, sinon renseignez-vous auprès de vos sages-femmes.

Et vous, avez-vous tester des cours de massages pour bébé près de chez vous ? qu’en avez-vous penser ?

Publicités
Maternité, Moi

Le petit deuxième

moe 90999 alphonse_elric chibi edward_elric fullmetal_alchemist megane signed trisha_elric van_hohenheim vector

Mon petit Poupou approche des deux ans et je commence à me poser des questions sur un second enfant.

Quand le petit deuz’ commence à faire son apparition dans l’entourage :

Dans notre entourage amical, les petits deuxièmes commencent doucement mais sûrement à faire leurs apparitions et avec Monsieur Nounours, la question d’envisager à donner un petit frère ou une petite sœur à Poupou. Certains de nos couples d’amis qui sont dans l’attente de leur second enfant vont avoir des petits qui auront pour certains environ 22 mois de différence et j’avoue que cette différence d’âge si proche entre deux petits n’est pas envisageable et désormais impossible pour ma part.

Et le petit deuxième c’est pour quand ?

The question que beaucoup de couples entend de la part de leur entourage. Personnellement j’ai de la chance de n’avoir pas un entourage trop chiant là-dessus même si j’ai déjà eu quelques demandes pour savoir quand le petit deuxième sera mis en route mais bon ça reste très occasionnel pour l’instant. Pour notre part, nous nous disons que trois ans c’est l’âge idéal de différence entre les enfants vu que c’est le cas pour mon mari et ma belle-sœur. Je n’ai jamais voulu avoir des enfants d’âge trop rapproché pour premièrement une raison financière (ça coûte cher une nounou lorsqu’on a pas la chance d’avoir obtenu une place en crèche), pour mon corps (bien que je n’ai pas eu de césarienne il me reste quelques kilos de grossesse qui ont beaucoup de mal à s’en aller) et aussi pour notre mental car bon Poupou est un petit garçon qui débute la période du terrible two et ce n’est pas toujours évident à le canaliser alors avec un deuxième bébé, je n’ose pas imaginer le cataclysme que ça pourrait engendrer dans notre famille. Personnellement, je suis très admirative des parents qui arrivent à super gérer deux voire trois petits qui n’ont pas beaucoup d’écart d’âge mais pour mon mari et moi-même ce n’est pas possible, ce serait le Titanic.

 

L’horloge biologique :

On ne va pas se mentir, j’ai parfaitement conscience que l’horloge biologique tourne et que si nous voulons un petit deuxième, c’est maintenant qu’il faut commencer à y songer car je sais que la fertilité baisse pas mal après 35 ans et étant donné que c’est mon âge actuel et même si lors de ma dernière visite chez ma gynécologue, cette dernière n’a pas été du tout alarmiste là-dessus, je sais qu’il ne faut pas que je traîne trop pour ce projet. D’ailleurs, la chose qui m’exaspère au plus haut point c’est justement les personnes qui se permettent de me dire que je suis vieille pour être mère ! et venant d’une amie proche, c’est encore plus vexant surtout quand cette personne risque elle-même de devenir mère à la trentaine bien passée. De toute façon, mon mari et moi avons toujours voulu que nos enfants aient entre trois et quatre ans de différence voir cinq ans si jamais ça devait prendre plus de temps (toujours en rapport avec la baisse de fertilité).

 

Et si le petit deuxième ne venait jamais à venir ?

Là encore c’est un sujet qui me taraude car même si je n’ai pas eu trop à attendre pour tomber enceinte de Poupou, je me dit que pour une seconde grossesse, ça peut prendre plus de temps voir ne pas fonctionner du tout vu que j’ai eu l’occasion de lire différents témoignages de couples qui ont dû passer par la PMA pour avoir la chance de concevoir un deuxième enfant alors qu’ils n’avaient eu aucune difficulté pour avoir leur premier. D’ailleurs en parlant de la case PMA, si jamais cette éventualité devait se mettre sur notre chemin, à ce jour, je ne sais pas si je tenterai ce parcours car à travers les différents témoignages et blogs d’infertiles il faut être très courageux et surtout avoir un couple très souder surtout si il y a plusieurs échecs à la clé. Bien que je sais que mon mari sera à mes côtés, au jour d’aujourd’hui ça me fait plus peur qu’autre chose mais bon, ce n’est pas à l’ordre du jour et peut-être que l’envie d’un petit deuxième sera plus forte que les traitements à avoir et puis il y a aussi l’éventualité contraire avec une grossesse rapide mais n’ayant pas des dons de voyance, je préfère me préparer à toutes les éventualités.

Bref, vous l’aurez compris, le projet du petit deuxième commence à prendre forme sans pour autant se prendre la tête. Je me dit que ça viendra comme ça viendra et si jamais ce petit deuxième ne venait pas à venir, j’ai déjà la chance d’avoir un enfant qui malgré sa crise des deux ans pas toujours facile à gérer, reste un adorable petit garçon. On verra ce que l’avenir nous réserve.

 

Et vous, avez-vous eu ce genre de questionnement pour un second enfant ?

Lifestyle, Moi, Non classé

C’est quoi Maman les secrets de la longévité d’un couple?.

2728814434_1

Ca fait plusieurs semaines que je n’ai pas publier d’articles et je m’en excuse mais depuis mon retour de congés j’ai beaucoup de boulot à traiter à mon travail et du coup, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour écrire un article.

Par ailleurs, j’ai appris tout récemment qu’un couple d’amis qui c’était marié il y a deux ans et dont j’avais été témoin de la mariée allait divorcer. J’avoue que cette nouvelle m’a pas mal surprise car ces amis étaient en couple depuis une douzaine d’années et malgré des petites engueulades (on dit souvent que les couples qui s’aiment beaucoup se disputes souvent !) mais bon, il y a sans doute des choses que j’ignore au sujet de ce couple d’amis mais je pense que leur divorce est précipité et je crains qu’ils ne le regrette plus tard. D’ailleurs c’est le premier couple d’amis marier dans notre entourage qui se sépare et j’espère qu’ils ne sont pas les premiers d’une longue liste (on a fait pas mal de mariages ces dernières années).

En parlant de couple et vu que nous sommes en plein dans la période de la Saint Valentin (oui moi je suis un bisounours en guimauve là-dessus et j’adore offrir un chocolat et un petit cadeau à mon mari), je me suis dit qu’un petit article sur la longévité d’un couple pouvait être sympa à évoquer. Loin de moi de m’auto proclamer experte en la matière car ce n’est pas du tout le but de mon article, mais de donner mon opinion sur ce sujet et qui me rappelle un sujet qui avait été évoqué sur le forum de mariage sur lequel j’ai pas mal traîné lors de mes préparatifs de mariage.

La communication :

A mon sens, je pense que c’est le point primordial pour qu’un couple dure au fil des ans. Dans mon cas, c’est très important de discuter avec Monsieur Nounours, que ce soit de nos projets futurs, de l’éducation de notre fils, de notre couple et son évolution.

Prendre soin de l’autre :

Là encore c’est quelque chose que je trouve important à mes yeux. Si on cesse de prendre soin de l’autre, il est certain que la flamme va cesser. Je ne dis pas qu’il faut sans arrêt acheter une babiole à l’autre mais offrir de temps à autre un chocolat (le chocolat est important dans notre couple !), écrire un petit message, un livre… .Par ailleurs, je pense qu’il faut aussi que prendre soin de soi, personnellement j’ai toujours été très coquette et j’aime toujours autant me pouponner pour moi mais aussi pour mon mari pour lui faire plaisir. Après c’est vrai que c’est jamais facile lorsqu’on est parent de pouvoir s’octroyer ce genre de petits moments pour soi et je peux comprendre que certaines personnes laissent tomber cette partie qui peut s’avérer être futile aux yeux de certains.

Prendre du temps à deux :

C’est un autre point qui selon moi est important pour la survie d’un couple surtout lorsque la famille s’agrandie avec la venue au monde des enfants. Pour mon cas personnel, j’ai la chance de travailler pas très loin du lieu de travail de mon mari et du coup, nous essayons de déjeuner le midi ensemble une fois par semaine si nos agendas et en particulier celui de mon mari nous le permette. Cette petite pause déjeuner nous permets de nous retrouver tous les deux, de discuter tranquillement tout en mangeant un bon plat au restaurant car le soir c’est plus sportif avec un Poupou qui n’est pas toujours coopératif pour manger !. Auparavant, nous étions plus libres pour nous faire un cinéma mais avec un tout petit de 19 mois et n’ayant pas de famille sur Lyon et ne voulant pas embêter nos amis, nous nous faisons des soirées télé en amoureux. Nous envisageons aussi de nous faire un week-end en amoureux dans les prochains mois histoire de profiter l’un de l’autre.

Avoir des projets :

C’est aussi un pilier important pour un couple que d’avoir des projets. Pour ma part, nous avons en projet quelques améliorations pour notre logement, des envies de voyages à l’étranger notamment retourner au Japon avec Poupou, acheter une nouvelle voiture (ça c’est dans l’actualité vu que notre voiture nous fait des vilains tours depuis quelques temps déjà) et encore pleins de choses.

La confiance envers son conjoint :

Autre point important à mes yeux. La confiance envers son conjoint est primordial si on souhaite voir son couple perduré car la jalousie est sans doute le premier ennemie au sein d’un couple. J’ai un mari qui est souvent en déplacements professionnels pour son travail mais la confiance que j’ai envers lui me permet de ne pas tomber dans la paranoïa et puis si il devait y avoir tromperie, je pense que cela se ferait.

Les relations intimes :

Encore un sujet selon moi est important au sein d’un couple. Bien que je reconnaisse que l’arrivée des enfants dans un couple peut beaucoup modifier la vie intime d’un couple pour X ou Y raisons (nous savons que certains accouchements peuvent laisser des séquelles plus ou moins importantes sur le corps d’une femme), il faut que les deux conjoints conservent des moments d’intimités car sinon là aussi et si l’autre conjoint n’a pas le même niveau d’attente, ça peut finir en tromperie.

Soyons clairs, nous sommes dans une société de consumérisme aigue et je remarque qu’au sein de certains couples c’est le cas vu qu’ils se séparent aussi vite qu’ils consomment une barre de chocolat sans prendre la peine de se poser pour discuter et tenter de résoudre les problèmes qu’ils peuvent rencontrer sur le chemin de l’amour et honnêtement je trouve ça dommage. Je souhaite que mon fils grandisse avec la vision d’un couple unie et qui s’aime et que lui-même plus tard fasse pareil pour ses futures relations amoureuses et j’aimerai qu’il voit qu’il y a encore des couples qui arrivent à vivre ensemble après pas mal d’années de vie à deux malgré les hauts et les bas qui parsèment une relation amoureuse.

Cet article n’est en aucun cas moralisateur et comme je l’ai dit plus haut ici je ne souhaite pas faire ma donneuse de leçons car je ne considère pas mon expérience amoureuse très exaltante pour dire à qui le veut ce qui est bien ou pas bien pour le bon fonctionnement d’un couple car nous sommes tous très différents et avons des façons de voir et d’aborder les choses de manière très varier. Comme je l’ai dit plus haut, c’est ma vision d’un couple qui fonctionne bien et je reconnais que c’est sans doute très mielleux mais j’avais envie de donner mon point de vue sur ce sujet, sans doute dû à la séparation de mon couple d’amis et que je trouve triste que ça se finisse de cette manière (quand je vous disais que je suis très bisounours niais sur ce sujet).

Et vous, vous voyez comment le secret de longévité d’un couple ?

Non classé

Bonne année 2018

pastel-laurel-wreath-hello-new-year-2018-vector-15119302

Après quinze jours de repos bien mérités, je reviens pour de nouvelles aventures. J’espère que vous aurez passer de bonnes fêtes de fin d’année avec vos proches.

Je vous souhaite une très bonne année 2018. Que cette nouvelle année puisse vous apporter beaucoup de prospérité, d’amour, de joie, la santé, de chance et tous ce que vous souhaiter.

Pour ma part, cette année, je ne vais pas vraiment prendre de bonnes résolutions car comme beaucoup j’ai du mal à m’y tenir. Je vais simplement essayer de continuer ce que j’ai déjà commencer à faire l’an dernier comme faire attention à mon alimentation (merci les kilos de grossesse qui ont du mal à s’en aller), continuer à faire du sport lorsque je peux, de continuer à faire attention à mes dépenses et d’économiser, de me remettre une bonne fois pour toute à la couture car avec un tout petit, j’ai très peu toucher à ma machine à coudre en 2017 et ça me désole un peu car j’adore la couture. Bref, pas des choses de foufou mais si ça peut me permettre d’avancer mieux dans ma vie.

 

 

 

Lifestyle, Non classé

Adieu 2017

au-revoir-bonjour-76855350

Nous y voilà, nous sommes à la dernière ligne droite de l’année 2017 avec les fêtes de fin d’année qui arrivent à très grand pas. Comme je serai en congés, je ne ferai pas d’articles les prochaines semaines afin de profiter de la période des fêtes avec ma famille et en particulier de mon petit Poupou pour qui ce sera le deuxième Noël même si pour lui, c’est encore abstrait et n’a pas encore trop conscience de ce que représente cette période de l’année.

 

L’année 2017 a passé très rapidement à mes yeux. Je nous vois encore hier avec mon mari en train de nous demander si on allait opter le saut de l’achat ou reprendre une location de logement vu que l’appartement que nous occupions depuis six ans était en vente mais qui ne nous intéressait pas de l’avoir en tant que propriétaire. Après quelques hésitations, nous avons sauté le pas de devenir propriétaires d’un très bel appartement qui a été un coup de chance pour nous tant pour sa superficie que pour sa localisation. S’en est suivi de plusieurs mois de paperasses pour finalement signer et avoir les clés de notre nouveau chez nous à la fin du mois d’avril. Après ces mois de stress intense à cause d’une banque pas très réactive au niveau administratif, nous avons pu emménager dans notre nouvel appartement. S’en ai suivi avec l’arrivée de l’été de la préparation au baptême de Poupou. 2017 c’est aussi un peu son lot de bad news comme je dis avec l’annonce du cancer de ma belle-mère qui a été opérer courant de l’été et qui a eu pour conséquence de faire repousser le baptême de Poupou en octobre. Aujourd’hui, il semblerait que ma belle-mère soit en rémission et elle supporte très bien ses traitements et nous espérons que 2018 soit de bonne augure pour elle à ce niveau car malheureusement ce genre d’annonce n’est jamais simple à gérer au sein d’une famille. Je n’ai pas pris de congés cet été et je l’ai ressentie avec une grosse fatigue passagère mais après une petite cure de vitamines, ça été mieux. Le baptême de Poupou a eu lieu en octobre et ce fut une excellente journée. On a enchaîner sur les vacances de la Toussaint où l’on a retrouvé des amis d’école de mon mari et ce fut un excellent séjour et puis voir Poupou sympathiser avec les autres enfants des amis qui sont à peu près dans la même tranche d’âge que lui. Novembre est arrivé vite et la course aux cadeaux de Noël à démarrer et puis il y a décembre qui a débouler très vite avec nos anniversaires en communs de Monsieur Nounours et moi-même entourer des copains puis la fête des lumières et aujourd’hui à quelques heures de Noël on finalise les derniers achats notamment au niveau du repas du 24 décembre (le 25 c’est chez la belle famille).

 

Bref une année 2017 qui fut à mes yeux mi-figue mi-raisin et j’espère que 2018 sera un peu meilleure sur certains points mais le plaisir reste tout de même de voir mon petit Poupou grandir et devenir un petit garçon. Quoiqu’il en soit je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année.

 

Lifestyle, Moi, Non classé

Le Concert philarmonique de Sailor Moon

sailor_classic_album_omote

Aujourd’hui je vais parler de quelque chose qui n’a rien avoir avec ma vie de maman mais plutôt en lien avec ma passion pour les mangas (j’en parlerai un de ces quatre de comment cette passion m’a été salutaire pour la personne que je suis aujourd’hui). Donc je suis fan de manga et l’une de mes séries chouchoutes c’est Sailor Moon qui se trouve être l’un des premiers mangas papier que j’ai pu lire à l’adolescence (ça ne me rajeunit pas !).

Sailor Moon est comme je le disais plus haut l’une de mes séries favorites. L’histoire et la diversité des personnages (chaque guerrières ayant un caractère très différents les unes des autres) me plaît énormément. Donc depuis mon adolescence, j’ai accumulé pas mal de produits dérivés outre que les livres, dvd de la série y compris les films et épisodes spéciaux et vu que la série vient de fêter ses 25 ans d’existence au Japon (Bim le coup de vieux), pas mal d’événements et goodies sont sorties pour l’occasion. La France étant le deuxième pays le plus consommateur de mangas derrière le Japon, et Sailor Moon étant l’une des séries les plus plébiscité par les fans les plus âgés (la génération Club Dorothée en gros), pas mal d’événements en lien avec la série en France ont eu lieux ces derniers mois. Depuis plusieurs mois, l’annonce de l’organisation d’un concert philarmonique sur Sailor Moon circulait et c’est en septembre que l’annonce officielle avec l’ouverture de la billetterie s’est faite sur les réseaux sociaux. J’ai embarqué l’une de mes plus proches amies à venir voir le concert avec moi (elle a accepté avec grand plaisir) et hop les places de concert étaient achetés. Plus qu’à attendre le 25 novembre pour assister à ce concert tant attendu.

Un concert philarmonique ? :

Petite aparté à mon article, depuis quelques années, des concerts philarmoniques reprenant les musiques de séries animés comme Saint Seiya (Les Chevaliers du Zodiaque en français), Dragon Ball Z, One Piece, ou de jeux vidéo et films tel que Zelda, Harry Potter (il est annoncé pour les prochains mois celui-là), Final Fantasy, ou Star Wars sont organisés par des sociétés spécialisés dans ce type d’événements et à chaque fois il y a foule de fans qui vient pour entendre ses musiques / chansons favorites reprises par un orchestre et avec parfois l’intervention d’un chanteur. Sailor Moon faisait partie des rares séries n’ayant pas jusqu’ici eu le droit à un tel concert.

Le concert :

C’est donc le 25 novembre que le concert philarmonique de Sailor Moon a eu lieu, au Palais des Congrès de Paris. Le concert a débuté à 20H00 mais beaucoup de fans étaient présents sur les lieux bien avant. D’ailleurs, une boutique vendant quelques goodies dont certains réalisés uniquement pour le concert était à la disposition des visiteurs. Une fois bien installés (nous avons eu de la chance d’avoir pu être mieux placés que ce que nous devions être initialement) le spectacle a débuté. L’orchestre qui était mener par Alexandra et ce sont les musiques les plus entendu dans l’animé qui ont été repris. Par ailleurs, la chanteuse Yoko Ishida, qui est l’une des interprètes de plusieurs génériques de la série animé avait fait le déplacement du Japon pour interpréter les chansons de « Otome No Policy » (générique de fin de la seconde saison de la série), ou le très connue « Moonlight Densetsu » qui fut le générique japonais d’ouverture des quatre premières saisons de l’animé (En France nous ne l’avons malheureusement pas eu lors de sa diffusion pour avoir une chanson chanter par Bernard Minet (Beurk !)) et ce fut un moment de pur bonheur pour nous les fans. D’ailleurs la tenue que portait Yoko Ishida était un petit clin d’œil à la robe de la princesse Serenity.

En conclusion :

Mon petit cœur de fan de Sailor Moon a été aux anges, c’est un superbe spectacle qui nous a été proposer avec un super orchestre. D’ailleurs j’ai presque pleurer en entendant certaines musiques et les chansons. Hormis cela, cette petite escapade parisienne en célibataire (Monsieur Nounours était rester à la maison pour garder Poupou) a été très sympathique car j’ai pu revoir pas mal d’amis que je n’avais pas revu depuis quelques mois voire des années. Je ne sais pas si un autre concert de ce genre est prévu dans les mois ou années mais je pense que je réitérai l’expérience.

Et vous ?; vous aimez les mangas ? Es-ce que ce genre de concerts vous intéresse ?.

Lifestyle, Non classé

La fête des lumières

fdl17_orange_1200

Puisque nous sommes dans la période des fêtes de fin d’année, je vais vous parler de mon point de vue sur la fête des lumières qui est célébrer chaque année à Lyon au 8 décembre par l’ensemble .

Qu’est-ce que la fête des lumières ?:

L’origine de la célébration de cette fête remonte au Moyen Âge, où la ville de Lyon vénèrait la Vierge Marie, mais c’est plus précisément en 1643, lors d’une épidémie de peste, que la cité lyonnaise s’est placée sous la protection de la Vierge. Les notables, les échevins de Lyon et le prévôt des marchands firent alors vœu de rendre hommage à la Vierge chaque année, si la peste cessait. Depuis, un cortège solennel se rend chaque année à la basilique Notre-Dame de Fourvière depuis la Cathédrale Saint-Jean, le 8 septembre jour de consécration de la ville à la Vierge. En 1852, une statue de la Vierge Marie érigée sur la chapelle de la colline de Fourvière devait être inaugurée le 8 septembre, mais une crue de la Saône empêcha que la cérémonie ait lieu. L’inauguration fut reportée à la date du 8 décembre, le jour de la fête de l’Immaculée Conception. C’est à cette occasion que la population lyonnaise, d’un geste spontané, illumina pour la première fois ses fenêtres le soir du 8 décembre : la Fête des lumières était née !

Depuis ce temps, les lyonnais poursuivent la célébration en mettant le 8 décembre des luminions (ou des bougies) pour éclairer et rendre hommage à la Vierge Marie qui sauva Lyon de la Peste.

Les spectacles d’illuminations :

1200px-Fête_des_Lumières_-_Lyon_(2008)

Une photo de la ville de Lyon lors de la célébration de la fête des lumières

Chaque année, des spectacles de lumière sont organisés par la Métropole de Lyon. Ces animations ont lieux dans différents coins de la ville de Lyon, mais c’est surtout du côté de la cathédrale de Fourvière, du centre-ville de Lyon qu’il y en a le plus. Tous les ans, les animations changent et permet aux visiteurs de découvrir des nouveaux spectacles de lumière.

 

Mon point de vue personnel :

Les premières années de notre vie à Lyon, nous avons été voir en compagnie de nos amis et familles qui étaient de passage à Lyon pour l’occasion (étant née au début du mois de décembre, je profite de cette occasion pour l’organiser). Néanmoins, depuis trois ans, nous n’y allons plus car avec les attentas qu’il y a eu (en 2015 la fête des lumières avait été annulée par la Métropole de Lyon car trop de risques vu que peu de temps auparavant il y avait eu les attentats de Paris), le froid (en 2013 en rentrant de la ballade j’étais totalement gelée), les transports en communs qui ne sont pas du tout praticables et bien entendu la foule de gens, les restaurants qui sont archis pleins. Bref, mon mari et moi-même ça ne nous vend pas du rêve et nous ne sommes pas les seuls lyonnais pour qui cette fête est synonyme de galère même si voir les illuminations la nuit est un magnifique spectacle pour nos yeux. De plus, aujourd’hui nous sommes les heureux parents de Poupou et franchement je ne me vois pas cette année sortir dans le froid et galérer avec la poussette (nous avons une Bébé Confort High Treck aka le tank comme je le surnomme !) ou de balader Poupou dans son sac à dos de randonnée (c’est un objet de puériculture que je trouve tip top si on ne souhaite pas s’encombrer d’une poussette) et d’avoir en prime un enfant malade. Après, nous ne sommes pas totalement fermer et lorsque Poupou sera plus grand, nous irons voir les illuminations avec lui pour qu’il puisse lui aussi célébrer cette tradition. Par contre, j’adore mettre des bougies / luminions sur mon balcon et voir aussi les foyers revêtus de leurs luminions, ça mets la ville dans une atmosphère chaleureuse et un peu intimiste même si je trouve que c’est dommage que certains foyers ne respectent pas cette tradition, car bien que je ne sois pas lyonnaise d’origine, je trouve la signification de cette fête très sympathique notamment sur l’aspect religieux (il y a une procession le 8 décembre suivi d’une messe à la basilique de Fourvière pour ceux et celles qui veulent voir le côté religieux de cette fête). Cette fête rencontre chaque année un franc succès et avec son lot de touristes, ce qui est sympathique mais pas forcément tip top pour profiter au maximum des illuminations et animations. Malgré cela, c’est un évènement à faire une fois dans sa vie car ça reste un joli spectacle à voir.

 

Et vous ? avez-vous déjà été voir les illuminations ?