Non classé

L’entrée à la maternelle, cette étape cruciale

École

Aujourd’hui je vais abordé un sujet que j’ai pu voir ces derniers temps sur les réseaux sociaux, l’inquiétude des parents sur la prochaine entrée en maternelle de leurs petits et dont moi-même sera concernée pour mon petit Poupou.

Petit bébé devient grand :

Eh oui, ça y est notre tout petit qui encore hier était un nouveau-né va faire son entrée à l’école maternelle. Qui dit école maternelle, dit premier pas dans le long chemin de la scolarité et pour rien au monde on veut rater ça, qu’il soit en école publique, en privé ou en école alternative. Cette entrée à la maternelle nous mets une bonne claque à la figure en nous disant « ça y est ton petit devient grand » et bim les premiers cheveux blancs arrivent (là j’avoue que je pousse loin ^^). Encore hier, ton petit commençait à peine à marcher, que le voilà en train de maîtriser la propreté et à se sociabiliser avec pleins d’enfants (certes ce dernier point est sans doute déjà le cas).

58220058

La maternelle ce nouveau monde :

Comme tout parent Padawan que nous sommes, cette étape signe aussi une nouvelle approche de la parentalité. Déjà il y a l’inscription, qui peut s’avérer être un parcours du combattant (je ferai sans doute un article sur l’inscription de Poupou à son établissement), la rencontre avec le chef d’établissement, voir le corps professoral et bien entendu de la structure en elle-même (là on se dit que ça prend forme lorsqu’on voit la salle de classe).

La préparation de ton petit à nouvel univers tu suivras :

Une fois l’inscription de votre petit faite, il va s’ensuivre la préparation psychologique et ça c’est pas forcément gagner. Pour ma part nous préparons Poupou à ce passage dans le monde de la scolarité en lui ayant acheté des livres qui traite du sujet. On a emprunté à la bibliothèque un imagier sur l’école maternelle avec des véritables photos de salle de classe et autres joyeusetés qu’englobe une école maternelle. Nous avons également investi dans les livres de Pepa Pig (Poupou adore ce personnage ) sur l’école et la maîtresse d’école ainsi que celui de Timothé (Poupou adore les livres avec ce petit lapin ). Et nous allons parfois nous balader près de la future école de Poupou en lui expliquant que c’est là qu’il ira dès la rentrée de septembre. La prochaine étape étant une visite avec lui de l’école dans le mois de juin.

Et la prochaine étape c’est quoi ?

Ça va être d’acheter le cartable, la tenue du jour J, rendre Poupou propre (à l’heure où j’écris cet article c’est pas gagné la propreté ) et le nouveau mode de garde pour le mercredi et le midi vu que l’école de Poupou ne peut pas accepter les petites sections à la cantine car le réfectoire n’est pas assez grand. Sur ce point là, à force de chercher une nouvelle nounou, j’ai débuté la recherche dès le début de l’année car peu d’assistantes maternelle dans ma ville font le périscolaire et nous avons la chance d’avoir trouvé une nounou qui connaît bien l’école vu que ses propres enfants y sont allés et est à 10 minutes de l’école. Sinon j’ai déjà confectionné le sac à goûter de Poupou, une autre chose de faite.

Maintenant il nous reste à attendre septembre et essayer de guider notre petit à aborder cette nouvelle étape de sa vie d’enfant.

Et vous?, comment vous aborder ou avresponsable aborder ce passage avec vos enfants ?.

 

 

Publicités
Non classé

Mini World

Me voilà de retour après plusieurs semaines de silence suite à plusieurs soucis personnels qui ce sont arrangés (nouveau boulot entre autre).

Aujourd’hui je vais vous parler d’un lieu que nous avons été voir avec notre petit Poupou il y a quelques semaines de cela.

Mini World c’est quoi? :

Mini World c’est un parc qui se trouve en proche banlieue de Lyon, à Vaulx-En-Velin pour être exacte et qui a pour objectif de proposer aux visiteurs de découvrir un très grand parc de miniatures animées en son et lumière.

Les expositions Star Wars et la fête des lumières de Lyon :

Outre l’exposition de miniatures classique, il y a deux autres expositions que peut découvrir les visiteurs actuellement et qui sont consacrées à la reproduction de la ville de Lyon lors de la fête des lumières qui je le rappelle a lieu chaque année au début du mois de décembre et une autre sur l’univers de Star Wars.

Monsieur Nounours étant un grand fan de Star Wars, ce dernier voulait à tout prix voir cette exposition avant qu’elle ne se termine (elle devait se finir initialement ce mois-ci mais au vu de son succès elle est prolongée jusqu’à la fin du mois de septembre 2019) et vu que Poupou aime bien les Lego/Duplo c’était une bonne occasion d’y aller avec lui.

Mon avis sur Mini World :

J’ai beaucoup apprécié ma visite à Mini World, j’ai été émerveillé comme une gamine en voyant les miniatures animés, chercher des personnages issus de films ou dessins animés parmi les miniatures et voir la réplique de la ville de Lyon animé et illuminée telle que l’on peut la voir lors de la fête des lumières. Ne parlons pas de l’exposition sur Star Wars qui est très ludique. Monsieur Nounours et bien entendu Poupou ont adorés.

Mini World c’est pour quel âge ?:

Lorsque nous sommes allés à Mini World Poupou avait deux ans et demi passé et malgré son jeune âge il a beaucoup aimé. Nous sommes restés là-bas une heure et demie au total à Mini World, ce qui est pas trop mal au vu de l’âge de Poupou mais je pense que si il avait été plus âgé nous serions rester un peu plus longtemps.

Pour conclure, si vous avez l’occasion de passer dans le coin et que vous cherchez une activité ludique pour vos enfants je vous le recommande vivement et si vous aimez les Lego l’exposition est jusqu’à fin septembre 2019.

Je vous mets quelques photos prises lors de notre visite.

 

 

 

Non classé

Quelques nouvelles

Coucou les amis,

Eh non je ne suis pas morte. Je m’excuse pour ce silence mais en ce moment je suis dans une période pas tip top. Entre des soucis professionnel qui m’empoissonne un peu la vie et qui me pousse à devoir chercher un nouvel emploi (moi qui pensait avoir trouvé une entreprise bienveillante je suis en train de m’apercevoir que c’est malheureusement tout le contraire 😥), un mari qui est toute la semaine en déplacement professionnel et devoir gérer un petit garçon qui n’est pas forcément très cool à cause de l’absence de son papa. Bref c’est une période assez compliqué pour moi et j’avoue que bloguer est ma dernière préoccupation actuellement bien que j’ai des idées d’articles.

Je ne sais pas trop quand je vais revenir avec des articles plus régulier mais dès que cette période de turbulences sera passée (Je reste optimiste et me dis que cette vilaine période sera un vilain souvenir d’ici quelques semaines).

À bientôt,

Madame Nounours

Lifestyle, Maternité, Non classé

Le petit favoris chez les grands parents

Aujourd’hui je vais aborder un sujet un brin irritant qui malheureusement fait échos dans beaucoup de familles, la différence que peut avoir certains grands parents envers leurs petits enfants et qui peut s’avérer avoir des répercussions dans les relations familiales bien après la disparition de ces derniers.

Au commencement :

On ne va pas se mentir, beaucoup de parents ont une petite préférence pour l’un de leurs enfants parce que ce dernier est bon élève, à un trait de caractère similaire avec le dudit parent et encore d’autres points que le ou les parents peuvent avoir. Cette préférence peut grandir ou stagner au fil du temps que les enfants grandissent. Puis cela peut s’accentuer lorsque les enfants deviennent eux-mêmes parents et nous savons que les grands parents deviennent gagas de ces nouveaux petits membres de la famille.

La pratique :

Les grands parents qui ont un ou deux voir plus si ils ont beaucoup de petits enfants favoris parmi tous leurs petits enfants peut rapidement devenir palpable notamment lors des anniversaires ou noël voir pâques ou carrément une future naissance si le futur bébé est la progéniture de leur enfant favoris avec le fait d’offrir aux petits un cadeau ou une somme d’argent plus importante au petit chouchou, laissant les autres petits enfants spectateurs directs de ce spectacle familiale. Il en va de même pour la garde des enfants lors de vacances, week-end… . Sans parler des éloges que peuvent avoir les grands parents envers leur chouchou au sein du cercle familiale ou amical (Si ils le faisaient avec leurs enfants alors ils vont réitérer ça avec la génération suivante ) au grand dam des autres.

Pourquoi en parler :

Je reconnais c’est un sujet tabou et beaucoup de parents /grands-parents diront qu’ils ne font pas de différence, que c’est juste dans les films/séries que ça existe (Dallas ton univers impitoyable !) mais pour l’avoir vu, entendu par mes proches mais également lu via des témoignages, je sais que ça se fait dans pas mal de familles. Que ce fut par le passé ou le présent. Certes, dans certaines familles les préférences sont moins visibles que dans d’autres mais elles restent palpables et les enfants le ressentent, ce qui peut générer des animosités entre les cousins et cousines parce que Mami ou Papi à eue des préférences envers la cousine Marina par rapport au cousin Marc avec une répercussion directe sur leurs parents respectifs et la relation entre eux y compris lorsque les aïeux ne seront plus de ce monde.

Je sais c’est môche mais ça peut-être une source de conflits dans les familles avec cette forme de mal-être de beaucoup de personnes à venir en reculant fêter les fêtes familiales.

Mon expérience :

Si j’aborde ce sujet c’est parce que dans ma belle famille c’est déjà le cas avec l’une des tantes de Monsieur Nounours qui fait une flagrante différence entre ses petits enfants. Elle refuse de garder ses deux petits enfants de sa fille cadette qui habitent à 30 minutes de chez elle mais fera 1 heure de route pour aller garder les deux fils de sa fille aînée. D’ailleurs sa fille cadette à fêter noël de cette année à l’île Maurice avec époux et enfants loin de la famille, ça permet de voir qu’il y a un malaise qui s’installe. Mon petit Poupou va également connaître cette différence avec l’arrivée dans les prochains mois d’un(e) futur(e) petit(e) cousin(e) au sein de la famille et quand je vois comment mes beaux parents font la différence entre leurs enfants, je pense que ce sera pareil avec les petits enfants et j’avoue que ça me fait d’avance mal pour mon fils. Certes, vous allez me dire que ça ne peut pas forcément se réaliser et j’espère vraiment que ça ne se fera pas mais quand je vois les différences entre leurs enfants et leurs conjoints (quand moi j’ai eu un kit pour la cuisine mon beau frère à reçu une imprimante dernier cri!) je reste très perplexe.

Bien entendu je sais très bien qu’il y a également des familles où il y a un parfait équilibre où chaque enfant et petits enfants sont appréciés de manière équitable (heureusement d’ailleurs !). J’ai l’exemple de mes grands-parents maternelle qui n’ont jamais fait de différence entre tous leurs petits enfants.

C’est dans ces moments là que je me dis que lorsqu’on est enfant unique on a pas forcément à vivre ce genre de situation (blague à part c’est la remarque que m’ont fait mes parents juste après l’annonce de la grossesse de ma belle soeur).

Bref, j’espère que mon fils et si nous avons un second enfant dans les prochaines années n’auront pas à vivre cette forme de compétition avec leurs futurs cousins comme c’est malheureusement le cas entre les enfants des cousines de Monsieur Nounours.

Je sais que c’est un sujet délicat mais j’avais envie d’exposer mon ressenti et ma vision globale dessus et j’aimerais bien avoir vos avis dessus et voir comment ça se passe dans vos familles.

Lifestyle, Maternité, Moi, Non classé

Bonne année 2019

Je vous présente mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année qui je vous le souhaite soit la plus douce possible.

J’espère que les fêtes de fin d’année auront été bonnes auprès de vos proches.

Pour ma part, Noël aura été mi-figue mi-raisin. Autant fêter avec ma famille, mon mari et mon fils chez moi aura été excellente, autant avec ma belle famille est à mes yeux terne. Pour être honnête, plus les années passent moins je me sens à l’aise à fêter noël avec eux malgré le fait que mes parents étaient également présents. Peut-être est-ce dû au fait que ma belle famille ne respecte quasiment aucun code autour de cette fête qui se veut familiale avec un sapin très minimaliste voir inexistant, un menu tourner autour du veganisme pour faire plaisir à ma belle soeur (attention je n’ai aucun grief envers les personnes qui font le choix de ce régime alimentaire) y compris l’absence d’une bûche quelle que soit sa forme, pas de tradition familiale comme une balade… . Bref pour moi, on est loin des Noël que j’ai pu connaître avec ma famille lorsque j’étais petite, est-ce le fait qu’étant désormais adulte je suis passée de l’autre côté du miroir comme Alice ?. Je ne sais pas mais bon je fais des efforts pour faire plaisir à mon mari car dans un couple il faut faire des concessions et je ne veux pas privé Monsieur Nounours de sa famille car bon c’est sacré et puis je ne veux pas que Poupou ne connaisse qu’un côté de la célébration de Noël, je souhaite qu’il voit les deux manières dont on célèbre cette fête qui se veut avant tout familiale.

C’est sans doute un comportement d’enfant gâtée ce que je vous raconte et je le conçoit. Toutes les familles ont des défauts, et il faut l’accepter mais lorsque je vois le comportement borderline de mes beaux parents envers leurs enfants et de nous les pièces rapportés (mon beau frère et moi même), ça me désole au fond.

Heureusement que le nouvel an à relever le niveau et je suis contente d’avoir des amis avec qui nous pouvons partager des bons souvenirs y compris pour Poupou.

Quoiqu’il en soit j’espère pouvoir tenir les résolutions que j’ai prise pour cette nouvelle année.

Et vous ? Vous avez passer de bonnes fêtes de fin d’année ?

Non classé

Mon bilan de l’année 2018

A l’approche des fêtes de fin d’année et malgré le fait que j’avais déjà écrit un article qui dressait le bilan à mi-parcours de l’année, je vais aujourd’hui faire mon bilan de l’année 2018 intégrale.

Une année en dent de scie :

2018 aura été une année en dent de scie. Entre des soucis administratifs qui nous aura bouffer les deux premiers trimestres de l’année, des soucis au boulot, des problèmes avec la famille proche, un projet professionnel qui tombe à l’eau pour Monsieur Nounours (on lui avait proposer un projet au Danemark qui incluait un déménagement pour toute la famille mais qui finalement ne se fera pas à cause de son projet actuel qui requiert les compétences de mon mari dessus), un Poupou qui est en plein dans sa phase « Terrible Two », le changement de nounou pour ce dernier, la voiture qui nous a lâché plus tôt que prévu et encore d’autres petites choses qui ont terni les six premiers mois de l’année 2018. Heureusement que les deux derniers trimestres de l’année ont été meilleurs sur différents points et se termine mieux que comme elle avait débutée.

Et pour 2019?

Après avoir eu une année 2018 très chahutée, j’espère que l’année 2019 sera plus calme sur tous les niveaux. Je sais que je vais continuer à être une maman célibataire à temps partiel encore une bonne partie de l’année vu que Monsieur Nounours va continuer ses déplacements professionnel pour une bonne partie de l’année. J’espère pouvoir encore perdre du poids (je suis bien repartie à la baisse !), continuer à faire de la couture avec des projets qui me tiennent à cœur. M’améliorée dans mon rôle de maman pour que Poupou soit plus épanoui qu’il ne l’est aujourd’hui.

2019 sera aussi une année importante pour Poupou puisque ce sera son entrée à la maternelle, d’ailleurs je vous reparlerai de notre choix de son futur établissement scolaire.

Bref, j’espère que cette nouvelle année sera plus positive que celle qui est en train de s’achever.

Quoiqu’il en soit je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année auprès de vos proches. Le blog prends quelques semaines de repos pour mieux revenir en 2018.