Lifestyle, Maternité, Non classé

Le petit favoris chez les grands parents

Aujourd’hui je vais aborder un sujet un brin irritant qui malheureusement fait échos dans beaucoup de familles, la différence que peut avoir certains grands parents envers leurs petits enfants et qui peut s’avérer avoir des répercussions dans les relations familiales bien après la disparition de ces derniers.

Au commencement :

On ne va pas se mentir, beaucoup de parents ont une petite préférence pour l’un de leurs enfants parce que ce dernier est bon élève, à un trait de caractère similaire avec le dudit parent et encore d’autres points que le ou les parents peuvent avoir. Cette préférence peut grandir ou stagner au fil du temps que les enfants grandissent. Puis cela peut s’accentuer lorsque les enfants deviennent eux-mêmes parents et nous savons que les grands parents deviennent gagas de ces nouveaux petits membres de la famille.

La pratique :

Les grands parents qui ont un ou deux voir plus si ils ont beaucoup de petits enfants favoris parmi tous leurs petits enfants peut rapidement devenir palpable notamment lors des anniversaires ou noël voir pâques ou carrément une future naissance si le futur bébé est la progéniture de leur enfant favoris avec le fait d’offrir aux petits un cadeau ou une somme d’argent plus importante au petit chouchou, laissant les autres petits enfants spectateurs directs de ce spectacle familiale. Il en va de même pour la garde des enfants lors de vacances, week-end… . Sans parler des éloges que peuvent avoir les grands parents envers leur chouchou au sein du cercle familiale ou amical (Si ils le faisaient avec leurs enfants alors ils vont réitérer ça avec la génération suivante ) au grand dam des autres.

Pourquoi en parler :

Je reconnais c’est un sujet tabou et beaucoup de parents /grands-parents diront qu’ils ne font pas de différence, que c’est juste dans les films/séries que ça existe (Dallas ton univers impitoyable !) mais pour l’avoir vu, entendu par mes proches mais également lu via des témoignages, je sais que ça se fait dans pas mal de familles. Que ce fut par le passé ou le présent. Certes, dans certaines familles les préférences sont moins visibles que dans d’autres mais elles restent palpables et les enfants le ressentent, ce qui peut générer des animosités entre les cousins et cousines parce que Mami ou Papi à eue des préférences envers la cousine Marina par rapport au cousin Marc avec une répercussion directe sur leurs parents respectifs et la relation entre eux y compris lorsque les aïeux ne seront plus de ce monde.

Je sais c’est môche mais ça peut-être une source de conflits dans les familles avec cette forme de mal-être de beaucoup de personnes à venir en reculant fêter les fêtes familiales.

Mon expérience :

Si j’aborde ce sujet c’est parce que dans ma belle famille c’est déjà le cas avec l’une des tantes de Monsieur Nounours qui fait une flagrante différence entre ses petits enfants. Elle refuse de garder ses deux petits enfants de sa fille cadette qui habitent à 30 minutes de chez elle mais fera 1 heure de route pour aller garder les deux fils de sa fille aînée. D’ailleurs sa fille cadette à fêter noël de cette année à l’île Maurice avec époux et enfants loin de la famille, ça permet de voir qu’il y a un malaise qui s’installe. Mon petit Poupou va également connaître cette différence avec l’arrivée dans les prochains mois d’un(e) futur(e) petit(e) cousin(e) au sein de la famille et quand je vois comment mes beaux parents font la différence entre leurs enfants, je pense que ce sera pareil avec les petits enfants et j’avoue que ça me fait d’avance mal pour mon fils. Certes, vous allez me dire que ça ne peut pas forcément se réaliser et j’espère vraiment que ça ne se fera pas mais quand je vois les différences entre leurs enfants et leurs conjoints (quand moi j’ai eu un kit pour la cuisine mon beau frère à reçu une imprimante dernier cri!) je reste très perplexe.

Bien entendu je sais très bien qu’il y a également des familles où il y a un parfait équilibre où chaque enfant et petits enfants sont appréciés de manière équitable (heureusement d’ailleurs !). J’ai l’exemple de mes grands-parents maternelle qui n’ont jamais fait de différence entre tous leurs petits enfants.

C’est dans ces moments là que je me dis que lorsqu’on est enfant unique on a pas forcément à vivre ce genre de situation (blague à part c’est la remarque que m’ont fait mes parents juste après l’annonce de la grossesse de ma belle soeur).

Bref, j’espère que mon fils et si nous avons un second enfant dans les prochaines années n’auront pas à vivre cette forme de compétition avec leurs futurs cousins comme c’est malheureusement le cas entre les enfants des cousines de Monsieur Nounours.

Je sais que c’est un sujet délicat mais j’avais envie d’exposer mon ressenti et ma vision globale dessus et j’aimerais bien avoir vos avis dessus et voir comment ça se passe dans vos familles.

Publicités
Lifestyle, Maternité, Moi, Non classé

Bonne année 2019

Je vous présente mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année qui je vous le souhaite soit la plus douce possible.

J’espère que les fêtes de fin d’année auront été bonnes auprès de vos proches.

Pour ma part, Noël aura été mi-figue mi-raisin. Autant fêter avec ma famille, mon mari et mon fils chez moi aura été excellente, autant avec ma belle famille est à mes yeux terne. Pour être honnête, plus les années passent moins je me sens à l’aise à fêter noël avec eux malgré le fait que mes parents étaient également présents. Peut-être est-ce dû au fait que ma belle famille ne respecte quasiment aucun code autour de cette fête qui se veut familiale avec un sapin très minimaliste voir inexistant, un menu tourner autour du veganisme pour faire plaisir à ma belle soeur (attention je n’ai aucun grief envers les personnes qui font le choix de ce régime alimentaire) y compris l’absence d’une bûche quelle que soit sa forme, pas de tradition familiale comme une balade… . Bref pour moi, on est loin des Noël que j’ai pu connaître avec ma famille lorsque j’étais petite, est-ce le fait qu’étant désormais adulte je suis passée de l’autre côté du miroir comme Alice ?. Je ne sais pas mais bon je fais des efforts pour faire plaisir à mon mari car dans un couple il faut faire des concessions et je ne veux pas privé Monsieur Nounours de sa famille car bon c’est sacré et puis je ne veux pas que Poupou ne connaisse qu’un côté de la célébration de Noël, je souhaite qu’il voit les deux manières dont on célèbre cette fête qui se veut avant tout familiale.

C’est sans doute un comportement d’enfant gâtée ce que je vous raconte et je le conçoit. Toutes les familles ont des défauts, et il faut l’accepter mais lorsque je vois le comportement borderline de mes beaux parents envers leurs enfants et de nous les pièces rapportés (mon beau frère et moi même), ça me désole au fond.

Heureusement que le nouvel an à relever le niveau et je suis contente d’avoir des amis avec qui nous pouvons partager des bons souvenirs y compris pour Poupou.

Quoiqu’il en soit j’espère pouvoir tenir les résolutions que j’ai prise pour cette nouvelle année.

Et vous ? Vous avez passer de bonnes fêtes de fin d’année ?

Lifestyle, Maternité, Moi, Non classé

Les films d’animations japonaise pour les petits

Aujourd’hui je vais faire un article très léger pour vous parler de l’une de mes passions, l’animation japonaise. J’adore les dessins animés japonais depuis que je suis toute petite (génération La 5 et Club Dorothée oblige !) et je n’ai jamais décroché pour ainsi dire vu qu’aujourd’hui encore j’en regarde (oui oui, j’ai beau avoir 35 ans je regarde des animés).

Etant désormais maman d’un petit loulou de deux ans et même si bien entendu, il n’a pas encore accès aux écrans y compris la télévision, je me suis dit que faire une petite sélection des films d’animations japonaise à lui montrer lorsqu’il sera plus âgé (et vous faire partager par la même occasion ma sélection) serait sympa parce que même si la vision sur l’animation japonaise a énormément évoluée ces dernières années, je sais qu’il y a encore des personnes qui restent très réfractaires sur cette industrie. Pourtant l’animation japonaise regorge de superbes films et méritent amplement d’être vus car ils délivrent très souvent des valeurs que les films de Disney n’apportent pas forcément et que je trouve plus futiles pour une grande majorité (pas tous hein mais il y en a beaucoup et cela est mon avis personnel).

Ainsi, je vous expose mon point de vue en tant que fan et de maman et je vous rassure, Hokuto No Ken (Ken le Survivant dans nos vertes contrées) ou Berserk n’en font pas partie. Je vais surtout m’attardé sur les films et non les séries animés pour cet article mais je pourrai dans l’avenir faire un article plus spécifique sur les séries qui valent je pense aussi un avis dessus.

Les films du Studio Ghibli :

Japon-bientot-un-parc-a-theme-dedie-a-l-univers-du-Studio-Ghibli

On ne va pas se mentir, le Studio Ghibli a réalisé et réalise encore aujourd’hui des chefs d’œuvres de films d’animation. Il est beaucoup question d’environnement et d’écologie, de l’homme et puis les dessins sont très beaux.

Mon Voisin Totoro :

15292628lpw-15292773-article-jpg_5326796_980x426

Résumé du film :

Deux petites filles, Mei, 4 ans, et Satsuki, 10 ans, s’installent dans une grande maison à la campagne avec leur père pour se rapprocher de l’hôpital où séjourne leur mère. Elles découvrent la nature tout autour de la maison et, surtout, l’existence de créatures merveilleuses, les Totoros, avec qui elles deviennent très amies.

 

A mes yeux c’est The film a montré aux petits. Déjà parce que Totoro il est trop choupi kawaii, que l’histoire en elle-même est top, et les enfants peuvent se retrouver dans les deux petites héroïnes. Je ne parle même pas du générique de fin qui est vraiment un enchantement aux oreilles.

 

Kiki La petite sorcière :

Kiki_07

Résumé du film :

Comme toutes les sorcières qui atteignent l’âge de 13 ans, Kiki doit quitter ses parents et s’établir pendant un an dans une autre ville, en exerçant un métier lié à son état de sorcière. Dans la ville de Koriko, la jeune et espiègle Kiki, accompagnée de son chat noir Jiji et aux côtés de Osono, une gentille boulangère qui lui propose un emploi, va commencer une activité de livraison de colis en volant sur son balai.

Encore l’un des films les plus emblématiques du studio. Ce film montre de manière délicate, le passage de l’enfance à l’adolescence de l’héroïne qui évolue dans le film. Ce film plaira je pense un peu plus aux petites filles qu’aux petits garçons mais ça reste accessible aux deux.

Pompoko :

Pompoko-2bis-1038x576.jpg

Résumé du film :

Jusqu’au milieu du XXe siècle, les Tanuki, gentils petits rongeurs, partageaient leur habitat avec les paysans. La croissance économique, l’urbanisation massive et la déforestation ont fini par bouleverser leur vie douce et paisible. À présent, il leur faut élaborer un plan pour freiner l’expansionnisme des êtres humains : ils décident de réveiller leur pouvoir de transformation afin d’effrayer les humains par des peurs et des superstitions.

Ce film parle du combat que mène les Tanukis (ce sont des animaux issus du folkore japonais qui ressemble à des gros ratons laveur) contre l’urbanisation des villes en défaveur de la nature qui s’éteint de jour en jour. C’est très écologique et montre qu’il faut aussi respecter la nature et puis il est également question du folkore japonais. Et puis bon ils sont super adorables ces Tanukis.

 

Le voyage de Chihiro :

imagesBCR9LDA3.jpg

Résumé du film :

La petite Chihiro accompagne ses parents dans une promenade sylvestre qui doit les conduire vers leur nouvelle maison en banlieue. Alors qu’elle prend un raccourci à travers un tunnel peu emprunté, la petite famille se retrouve soudain en territoire inconnu. Le temps de retrouver leur chemin, ils font une halte dans un gigantesque restaurant en plein air, totalement déserté

L’un des films les plus populaires du studio et qui a reçu de nombreux prix dans différents festival de films dont l’ours d’or. Il y a beaucoup d’allusions au folkore japonais, au passage de l’enfance à l’adolescence de l’héroïne même si il est accentuer que dans Kiki la petite sorcière. L’histoire en elle-même est vraiment bien et plairas autant aux petits qu’aux grands.

Mononoke Hime :

mononoke_hime_220.jpg

Résumé du film :

Ashitaka, un jeune guerrier japonais, affronte un sanglier géant et furieux qui attaque son village. Il tue la bête, mais se retrouve atteint par un mal mystérieux. Sur le conseil des sages, il part vers l’Ouest, à la recherche de ce qui a transformé l’animal en démon. Au cours de son périple, il rencontre San, une jeune fille qui vit avec les loups. Ashitaka apprend que les humains sont à l’origine de tous ces maux, car ils détruisent la forêt, qu’ils exploitent pour alimenter leurs forges.

Sans doute le film qui a permis au studio ghibli de se faire connaître au monde entier. Ce film parle avant tout d’écologie et du combat de l’homme. C’est un très beau film mais néanmoins, je pense qu’il s’adresse à des enfants ayant six voir huit ans pour être compris.

Le Tombeau des lucioles :

news-le-tombeau-des-lucioles-s49-2017.jpg

Résumé du film :

Japon, été 1945. Les bombardiers américains arrosent Kobé de plusieurs milliers de tonnes de bombes incendiaires. Un jeune adolescent et sa petite soeur perdent leurs parents. Ils se réfugient dans leur famille proche mais cruelle. Leur quête désespérée d’un monde meilleur les amènera à traverser autant les ruines du Japon ensanglanté par la fin de cette guerre qu’à affronter l’indifférence et la cruauté des adultes…

Le film qui fait pleurer toute la famille tellement il est poignant. Pourquoi je recommande ce film, parce qu’il parle de la seconde guerre mondiale, du bombardement qui ont ravagés le Japon en août 1945 de la difficulté d’être un enfant à cette époque. Bref, un film qui fait prendre conscience aux enfants ce que cette guerre a pu faire comme conséquences. Bien entendu, je recommande ce film pour des enfants qui ont six ans car en dessous je ne suis pas forcément convaincus que ça puisse avoir une répercussion sur l’enfant.

Ponyo sur la falaise :

10082472-1272628032-272000.jpg

Résumé du film :

Le petit Sosuke, cinq ans, habite un village construit au sommet d’une falaise qui surplombe la Mer Intérieure. Un beau matin, alors qu’il joue sur la plage en contrebas, il découvre une petite fille poisson rouge nommée Ponyo, piégée dans un pot de confiture. Sosuke la sauve, et décide de la garder avec lui dans un seau. Ponyo est aussi fascinée par Sosuke que ce dernier l’est par elle.

 

Un autre joli film du studio Ghibli, qui reste très mignon et attachant et qui plaira aux plus petits et qui s’inspire de la petite sirène mais en beaucoup plus léger.

Princesse Kaguya :

kaguya_hime_no_monogatari_by_n_city-d73dd3c.jpg

Résumé du film :

Par un jour brumeux, Okina, vieux coupeur de bambous, découvre à l’intérieur d’une canne une minuscule créature endormie. Il la ramène chez lui. Élevée par Okina et son épouse, Kaguya-Hime, soit princesse lumineuse, devient très rapidement une magnifique jeune fille.

Inspiré d’un conte traditionnel japonais, il raconte l’histoire de Kaguya. Le film est visuellement très beau, poétique, et qui plaira aux enfants. De plus, ça permets de découvrir un peu la culture du pays du soleil levant.

Le Royaume des Chats :

le-royaume-des-chats-522620-264-432.jpg

Résumé du film :

Haru est une jeune lycéenne de 17 ans pleine de doutes qui ne trouve pas sa place au milieu des autres. Sa vie bascule le jour où, sur le chemin du retour du lycée avec sa meilleure amie Hiromi, elle sauve la vie d’un chat qui manque d’être écrasé par un camion.

Mais il ne s’agit pas de n’importe quel chat, car celui-ci parle et se présente comme Loon, le prince du royaume des chats. Les chats ont désormais une dette envers Haru. Pendant la nuit, ils la comblent de cadeaux et le roi des chats en personne l’invite dans son royaume où elle devra épouser le prince Loon.

Un film du Studio Ghibli pas forcément très connu par le grand public mais qui s’avère très divertissant. Mimi Wo Sumaseba (Si tu tends l’oreille en français) est une sorte de préquelle à ce film vu qu’on y retrouve le personnage de Baron mais qui est assez poétique et intéressant pour les enfants.

L’affiche du film « Mimi wo sumaseba »

66713.jpg

Les films d’animations japonaises hors Studio Ghibli :

Bien que je reconnaisse que le Studio Ghibli soit le leader dans les films destiné à un public jeune, il y a certains films d’animations japonaise issus d’autres studios nippons qui valent leur peson de cacahuète et qui peuvent plaire aux enfants. Là encore, cela relève de mon avis de fan.

Les enfants Loups :

Les-enfants-loups-Ame-et-Yuki.jpg

Résumé du film :

Une jeune femme timide, Hana, s’éprend d’un homme solitaire qui s’avère être un homme-loup, le dernier de son espèce. Vivant pleinement leur histoire d’amour, ils donnent naissance à deux enfants : une fille nommée Yuki, et un garçon appelé Ame. Lorsque l’homme-loup disparaît un jour brutalement, Hana se retranche avec ses enfants dans un petit village de campagne afin de protéger le secret de ses petits.

Un très joli film très touchant qui suit l’évolution de deux enfants issus d’un couple mixte. Ce film montre le passage de l’enfance à l’adolescence avec la difficulté de la différence. Bref, un beau film qui arrachera une petite larme aux yeux.

A Silent Voice :

61+yhpkW4uL__SY445_

Résumé du film :

Shoya Ishida, habitant à Ōgaki dans la préfecture de Gifu, vit en combattant l’ennui par les jeux les plus insensés qui lui viennent à l’esprit. Un jour, Shoko Nishimiya rejoint sa classe d’école primaire et essaie de s’y faire une place, mais cette dernière est atteinte de surdité et va causer quelques soucis à ses camarades, ce qui va permettre au jeune Shoya de s’occuper en profitant des faiblesses de celle-ci. Mais tout cet amusement se retournera contre lui. Une fois lycéen, Shoya, qui décide de revoir une dernière fois Shoko pour s’excuser, va finalement se rapprocher d’elle à travers la langue des signes.

C’est un film qui mérite d’être montré aux enfants car il traite à la fois sur le handicap et sur le harcèlement à l’école qui malheureusement sont des sujets d’actualité dans notre société. D’ailleurs je regrette fortement que ce film soit sorti dans si peu de salles de cinéma en France à la fin du mois d’août de cette année et il aurait mérité d’avoir plus de publicité au vu des sujets traités. Il y a également le manga aux éditions Ki-Oon qui est disponible et que je recommande très vivement aussi.

Your Name :

582_23-le-film-du-weekend-your-name-kimi-no-na-wa.png

Résumé du film :

Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de… Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon. Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ?

Encore un superbe film que je recommande vivement car je le trouve très beau. Il y a un soupçon de science-fiction, une histoire d’amour qui se dessine, bref un film qui plaira autant aux filles qu’aux garçons.

Le garçon et la bête :

garcon-et-la-bete-UNE.png

Résumé du film:

Shibuya, le monde des humains et Jutengai, le monde des Bêtes. C’est l’histoire d’un garçon solitaire de neuf ans qui vient de perdre sa mère et d’une Bête seule, qui vivent chacun dans deux mondes séparés. Un jour, le garçon se perd dans le monde des Bêtes où il devient le disciple de la Bête Kumatetsu qui lui donne le nom de Kyuta, en rapport avec son âge. Cette rencontre fortuite est le début d’une aventure qui dépasse l’imaginaire

Un film pour un public jeune qui plaira aussi aux enfants. Là encore le passage de l’enfance à l’adolescence y est abordé.

Les films des séries animés :

Si vos enfants aiment Pokemon, One Piece, Yokai Watch… vous pouvez proposer à vos enfants les films d’animations issus de ces séries qu’ils peuvent voir à la télévision. Ils ont l’avantage d’avoir des scénarios inédits hors de la trame de la série TV et ils ne seront pas largués. Ce n’est pas forcément les meilleurs mais bon ça divertira les enfants.

Voilà un peu ma sélection de films d’animations qui plairas aux enfants. Certains s’adresseront plus à des enfants plus âgés (à partir de 7/8 ans quoi) mais à voir comment l’enfant peut réagir. Ma sélection est celle que je ferai voir à Poupou lorsqu’il sera en âge mais je sais pertinemment que ça varie d’un enfant à un autre. Comme quoi il n’y a pas que Disney dans la vie !.

Que pensez-vous de cette petite sélection ?

Maternité, Non classé

Mais qui est Poupou (TAG)

doudou_1175331687_image25

Je remercie Working Mutti pour m’avoir tagué pour ce post que je trouve très intéressant. Je vais vous parler un peu plus sur Poupou.

Y a-t-il un surnom original que tu lui donnes ? D’où vient-il ?

 Bien que la mode soit aux prénoms originaux, Poupou n’est pas la véritable prénom de mon fils. Il porte un prénom très classique qui d’ailleurs est porté par l’un des joueurs de l’équipe deFrance de football (beaucoup de personnes de notre entourage pensait que c’était en lien avec ce Monsieur que nous avons décidé de prénommer notrefils alors qu’en fait non vu que Monsieur Nounours n’est pas fan de foot !). Poupou c’est vraiment le surnom qu’on lui donne et franchement ça n’a rien avoir avec Raymond Poulidor pour ceux qui connaisse (vous pouvez vous moquer de moi avec mon humour à deux balles !). En fait, je trouvais que c’était mignon comme surnom et que ça allait bien avec la bouille de mon fils !.

 A-t-il une caractéristique physique bien à lui/elle (tache de naissance, grain de beauté, particularité capillaire…) ?

 Poupou a beaucoup de cheveux et ça depuis sa naissance. D’ailleurs, le commercial de la société qui est venu nous vendre les photos de la maternité (vous savez les photos qui coûtent un bras) avait qualifié Poupou de « Bébé perruque » vu qu’il avait déjà beaucoup de cheveux à la naissance (ironie de l’histoire Monsieur Nounours et moi-même étions plutôt team « kojac » étant bébé).

 Quelle est sa nourriture préférée? Et celle qu’il déteste ?

 Poupou est plutôt bec sucré en général (j’ai fait la bêtise de commencé par des petits pots de compote au moment de la diversification) avec les compotes et les gâteaux. Depuis quelques mois il apprécie beaucoup le chocolat et nous réclame souvent des yaourts au chocolat mais on essaie de limiter le plus possible. Au niveau nourriture détesté, hum il n’y a rien en particulier qu’il n’aime pas.

 

Lorsqu’il/elle est énervé(e), quel est le moyen le plus efficace de l’apaiser ?

Lui donner l’un de ses doudous et une tétine, et après tout va pour le mieux.

 A-t-il/elle un doudou fétiche? Si oui, présente-le nous !

Oh oui, Poupou a un trio de doudous favoris, d’ailleurs je dis souvent que c’est « La Doudou family » mais celui qu’il prend tout le temps avec lui se prénomme Fire Fox. Fire Fox c’est un doudou renard de la collection «  Les Lilliputiens » que son parrain lui a offert en cadeau de naissance. Je pense qu’il apprécie ce doudou car il est de couleurs très vives et qu’il est plat donc facile à transporter. D’ailleurs, nous avons un jumeau qui attend sagement dans sa boîte au cas où l’autre serait perdu !. Les deux autres doudous du trio c’est une couverture doudou de chez Noukie’s mais qui ne sort jamais de la maison (on a qu’un seul exemplaire et ça me fait peur à l’idée de savoir qu’il le perde car ce doudou est introuvable) et l’autre c’est aussi un doudou renard (faut croire que Poupou a une passion pour les renards !) de chez Doudou et cie qui brille dans le noir et qui le rassure pas mal la nuit, ce doudou on le surnomme Kyubi comme le nom d’un démon renard de la série « Naruto » dont nous sommes fans.

 Y a-t-il quelque chose qu’il/elle ne supporte pas au quotidien (les trajets en voiture, la foule, ou même simplement la faim, les bruits forts…) ?

Plus il grandit et moins Poupou apprécie sa poussette car il veut plus marcher, mais bon pas toujours possible notamment lorsqu’il va chez la nounou et il se fatigue vite à pieds.

 Si je te demande de me présenter l’aspect le plus fort de sa personnalité, qu’est-ce qui te vient ?

Je dirais que Poupou est un petit garçon qui est très observateur et écoute beaucoup. Actuellement il est gardé avec des enfants un peu plus grands que lui y compris les deux enfants de la nounou et du coup, il a une tendance a beaucoup observé et écouté ses aînés, ce qui est un bon point notamment lorsqu’il ira à l’école. La nounou me racontait qu’il y a quelques semaines, ils avaient été à un spectacle organisé par le RAM et il était resté très attentif pendant tout le spectacle alors que les autres enfants étaient plus inattentifs.

 Je nomme Maman BCBG, Dinde de toi, Maman Louna, Petite Fleur, Julie Anne, Picou Bulles à parler de leurs petits ^^.

 

Maternité

Le changement d’assistante maternelle : le bilan

af3988cbac904bdcb038f6431407d5e7

Après plusieurs semaines d’absences (boulot, quelques soucis de santé et autres joyeusetés de la vie), me revoilà.

Dans un précédent article, j’avais parlé que mon petit Poupou allait avoir une nouvelle assistante maternelle suite au départ à la retraite de celle qui le gardait depuis ses trois mois. Après plusieurs semaines de recherches et d’entretiens avec différentes nounous, nous avons opter pour une assistante maternelle qui garde les enfants d’un couple d’amis et qui par chance avait une place qui se libérait en juin vu que l’ancienne nounou avait choisi de partir début juin. Nous avons choisi cette personne car elle se trouvait à mi-chemin entre notre domicile et nos travails respectifs à Monsieur Nounours et moi-même et puis vu qu’elle garde déjà les deux enfants de notre couple d’amis, ce serait plus facile pour Poupou de s’adapter en ayant déjà deux têtes connues comme petits camarades de garde.

Les adieux avec l’ancienne nounou :

Mais avant cela, je vais raconter les derniers jours avec son ancienne nourrice.

Le dernier jour a été assez triste même si Poupou et ses deux petits copains de garde ne se sont pas vraiment rendus compte qu’ils ne se reverraient plus. La nounou et son mari avaient la larme aux yeux car Poupou et ses petits camarades étaient les derniers enfants qu’ils gardaient. Nous avons eu un petit cadeau de la part de la nounou et son mari et nous avons fait de même en retour car presque deux ans de garde, ça ne s’oublie pas.

J’avoue avoir eu aussi le cafard car comme dit si bien le dicton « On sait ce qu’on quitte mais pas ce qu’on trouve » mais Monsieur Nounours m’a dit que c’était une nouvelle page qui s’ouvrait pour notre fils.

L’adaptation avec la nouvelle assistante maternelle :

Vu notre situation, il était impossible pour nous mais également pour la nouvelle assistante maternelle de Poupou de faire une adaptation, et nous avons pris le risque de passer directement dès le lundi suivant la fin de garde avec l’ancienne nounou de commencer le contrat de garde. J’ai été très stressé le week-end précédent la rentrée de Poupou chez sa nouvelle nounou car je me demandais comment faire si jamais ça ne collait pas entre eux  (bien qu’il ne soit pas un enfant terrible, on ne sait jamais comment peut se comporter un enfant si jeune) et surtout je me demandais comment faire pour trouver une nouvelle nounou en urgence vu qu’en juin beaucoup d’assistantes maternelles sont encore pleines au niveau des places. C’est donc avec stress pour ma part que j’emmenais Poupou chez sa nouvelle nounou. Une fois les affaires demandées par cette dernière, les derniers réglages administratifs et un Poupou un peu timide et un bisou avec la promesse de la nounou qu’elle me donnerait des nouvelles le midi par sms. Ma matinée a été peu studieuse au travail car je pensais sans cesse à mon petit Poupou et le midi la nouvelle nounou m’a envoyé un sms pour me dire que la matinée avait été nickel. C’est donc rassurée que j’ai poursuivi avec plus d’assiduité mon travail. Le soir venu, j’ai été cherché Poupou chez la nounou qui m’attendait dans un parc juste à côté de chez elle (il faisait assez beau donc autant laisser les petits profiter des jeux du parc) et elle m’a dit que tout c’était bien passé y compris le repas (Poupou n’étant pas un gros mangeur pas facile parfois de le faire manger). C’est rassurée que nous repartions ensemble à la maison.

Et les autres jours ? :

Les jours et semaines qui suivirent, tout c’est plutôt bien passé et Poupou c’est bien acclimaté au nouvel environnement de sa nouvelle assistante maternelle même si il y a eu des jours où ça été difficile pour la nounou d’arrivée à lui faire manger les bons plats qu’elle avait préparée pour les enfants mais après l’avoir rassurée que c’était sans doute dû à l’adaptation de Poupou, tout est rentré dans l’ordre.

Mon bilan :

Moi qui pensait que cette nouvelle expérience de garde serait plus compliqué pour mon fils, j’ai été remarquablement étonnée de voir que Poupou c’est très vite adapté à ce nouvel environnement, ses nouveaux petits camarades même si il connaissait déjà les deux enfants de nos amis. D’ailleurs, j’ai pu constaté que Poupou est beaucoup plus autonome avec l’utilisation des couverts y compris le verre. Il a découvert le relais des assistantes maternelles (son ancienne assistante maternelle et son mari n’y allaient pas car ils n’appréciaient pas l’ambiance de celui dont ils dépendaient) avec des activités très sympathiques proposées. Des nouveaux petits copains et copines  y compris les enfants de la nounou et ceux du parc où la nounou va très régulièrement lorsque le temps le permet, ce qui est selon moi une excellente chose pour se familiariser avec d’autres enfants que ceux qu’il côtois tous les jours. Pour la fête des pères, Poupou a confectionné avec l’aide de la nounou une jolie carte pour son père et qui a fait très plaisir à ce dernier. Autre nouveauté, la nouvelle assistante maternelle a un gros chat, et le fait pour Poupou de côtoyer un animal est selon moi très bénéfique surtout qu’il y a peu de chats en animal de compagnie dans notre entourage. Bref, je suis très satisfaite de ce changement de nounou qui va accompagné Poupou dans sa dernière année avant son entrée en maternelle.

 

 

 

 

Maternité, Non classé

Bien choisir son assistante maternelle

ASSISTANTES-MATERNELLES-256x220

Etant donné que je suis en plein dans la recherche d’un nouveau mode de garde et que l’option crèche semble être une douce illusion (Bisounours inside !) pour mon petit Poupou, je vais vous parler des critères ainsi que des questions à poser lors de l’entretien avec la personne qui gardera la chair de votre chair pour les prochains mois / années.

Critère n°1 : La localisation :

Sans doute que ce sera l’un des critères les plus importants dans le choix de la future nounou de votre enfant. L’idéal étant que la nounou habite pas loin de votre domicile voire de votre lieu de travail, mais là encore tout dépend de ce qui est le plus pratique pour vous et le papa voir la famille lorsque vous devrez récupérer bébé car bon si jamais vous devez utiliser les transports en commun il vaut mieux que la nounou ne soit pas trop loin surtout s’il y a des soucis avec les dudit transports (coucou la grève des transports). Pour ma part, nous nous sommes fixé 15 minutes grand maximum entre notre domicile et celui de la nounou de Poupou histoire de ne pas galérer et surtout de ne pas trop le fatigué même s’il est poussette.

Critère n°2 : le feeling avec la nounou

Là aussi c’est un point à mes yeux primordial car bon, outre le fait que cette personne sera notre employé (coucou la paperasse), il vaut mieux avoir une bonne entente avec la nounou notamment au niveau de la communication et si cette dernière n’est pas très bavarde mais que vous oui et qu’elle ne dit rien sur la journée de votre petit, ça risque de devenir difficile. Personnellement, chaque jour je demande comment a été la journée de Poupou ou le jour d’avant si jamais c’est Monsieur Nounours qui a été cherché le petit le soir et que ce dernier oublie parfois de me dire certaines choses sur la journée qui s’est écoulée (c’est du vécut), il vaut mieux que la communication soit fluide surtout si la nounou ne mets pas en place un petit carnet de suivi de l’enfant (ça j’avoue que c’est pas quelque chose que fait beaucoup d’assistante maternelle). De plus, si jamais, la nounou est réfractaire à l’utilisation des couches lavables ou lait maternelle, il vaut mieux le voir lors de l’entretien et la rayée de la liste si jamais ça ne colle pas à ce niveau. Si la nounou est elle-même maman voir grand-mère, cela peut avoir un impact sur le choix de la nounou car c’est plus rassurant pour nous parents de voir que les enfants voir petits enfants de la nounou ont eu une bonne éducation et s’en sont bien sortis.

Critère n°3 : L’environnement

Encore un point essentiel dans le choix final de la nourrice. Je vous conseille de demander à voir comment est aménager les chambres où dormira votre enfant, si il y a des jouets adaptés avec l’âge de votre enfant, si il y a des caches prises histoire que votre enfant ne finisse en merguez (j’avoue que l’image de la merguez est un peu forte mais nous savons tous qu’un enfant est très curieux et que ça peut très mal finir notamment avec les prises électriques), que si la nounou est en maison, il y a des barrières si jamais votre enfant se découvre une âme d’Indiana Jones et veut tout escalader. Si elle utilise un youpala qui je sais est proscrit chez la plupart des assistantes maternelles mais il peut arriver que certaines issus de la vieille école en utilise encore. Bien entendu, voir l’espace allouer aux enfants pour leur évolution. Pour en revenir à l’histoire des jouets au sein du logement, si vous constater l’inexistence de jouets pour enfants au domicile de la nounou, ce n’est pas forcément top (lors de l’un des entretiens chez une nounou qui avait eu lieu juste après une journée de travail, j’avais pu constater qu’aucun jouets n’était présent dans son appartement et ça m’avait choqué car même si elle avait rangée son logement ne pas voir le moindre jouet y compris un lego m’a énormément surprise et ce fut l’un des critères de son éviction dans le choix définitif).

Critère n°4 : le feeling avec l’enfant

Là j’avoue que c’est plus compliqué, surtout si votre enfant n’est pas encore né. Si votre enfant est né mais qu’il soit encore tout petit, c’est aussi plus compliqué mais là il faut voir au moment de l’adaptation si jamais vous partez avec cette personne. Si l’enfant est un peu grand, il faut voir si la nounou a des gestes bienveillants envers lui, dans sa façon de parler et surtout voir comment réagit votre enfant vis-à-vis de cette personne. Mon conseil si votre enfant n’est pas encore né ou trop petit, c’est de demander à l’assistante maternelle les coordonnées de ses anciens employeurs afin de se renseigner et voir ce que les parents des enfants ayant été gardés par le passé par la nounou pensent de cette dernière voir de vous renseigner auprès de la PMI auprès de la puéricultrice référente qui suit la nounou (personnellement c’est la puéricultrice qui suit la nounou de Poupou et son mari qui m’avait fait de bons retours sur eux et qui m’avait beaucoup conforté dans mon choix de nounou).

Critère n°5 : Les horaires

Là, c’est très variable selon votre situation, je pense en particulier aux parents qui travaillent le samedi ou qui n’ont pas des horaires de bureau et la tâche devient plus ardue pour trouver une nounou qui accepte ce genre d’horaire mais heureusement ça existe. Sinon, en général, voir dès l’entretien si l’assistante maternelle peut être flexible si jamais vous et votre conjoint devez finir plus tard et surtout s’assurer que la nounou ne vous factura pas des heures supplémentaires si jamais vous avez une demi-heure de retard car là c’est comme partout, il peut y avoir des margoulins (oui je pense aux assistantes maternelles hommes qui commencent à venir dans certaines villes) qui peuvent vous arnaquer et la note risque de devenir très salées. S’assurer aussi que la nounou travaille le mercredi si jamais vous n’avez pas la possibilité de prendre votre mercredi pour garder votre progéniture, je donne cet exemple-là car nous avions vu une assistante maternelle qui avait omis de me dire au téléphone qu’elle ne travaillait pas le mercredi après-midi et vu que nous recherchions une personne qui garde Poupou le mercredi toute la journée (impossible pour moi ou Monsieur Nounous de prendre le mercredi à nos travails). Du coup, cette dame a été écartée du choix final très rapidement malgré d’autres qualités et aujourd’hui ce sera pareil.

Critère n°6 : Les activités proposés à l’enfant

N’hésitez pas à demander à la nounou quels sont les activités qu’elle propose aux enfants notamment les activités Montessori et autres pédagogies qui rencontrent du succès actuellement auprès des parents et des assistantes maternelles. C’est un plus pas négligeable et qui pourra préparer l’enfant à sa future vie scolaire. Si la nounou a un petit jardin ou sort au parc, c’est top pour l’enfant qui pourra faire des activités dehors avec ses petits copains (par exemple Poupou adore sortir dehors car sa nounou sort beaucoup et en particulier aux beaux jours et c’est l’un des critères qui va nous décider pour sa future remplaçante). Voir si elle va au RAM (Relais des Assistantes Maternelles), la médiathèque/ bibliothèque si bien entendu il y en a une. Bref, tout ce qui est bon pour l’éveil de l’enfant.

Critère n°7 : Le tarif

Le nerf de la guerre devrais-je dire. Voir avec l’assistante maternelle ses tarifs pour l’heure, pour l’entretien de l’enfant et si cette dernière propose de faire le repas du midi voir le goûter, calculez bien à combien ça vous reviendrait par mois car ça peut rapidement devenir un gouffre financier et parfois on préfère faire soi-même le repas de son enfant voir son goûter et ça permet de mieux gérer ce que l’enfant mange surtout si ce dernier fait des allergies alimentaires. Lors de notre première recherche d’assistante maternelle, nous avions rencontrés une nounou qui nous demandais plus cher en taux horaire et en frais d’entretien que les autres que nous avions vus et ce fut l’un des critères de son éviction directement dans le choix définitif. Faites également attention au fait que votre future assistante maternelle ne vous facture pas une heure de plus alors qu’elle a gardé votre petit dix minutes supplémentaires.

Critère n°8 : Les congés

C’est un critère qui peut sembler étrange mais certaines assistantes maternelles se permettent de prendre toutes les vacances scolaires et si vous n’êtes vous-même pas employé dans l’éducation nationale (et encore même en travaillant dans ce secteur d’activité c’est pas forcément acquis d’avoir toutes les vacances scolaires selon le poste que l’on occupe) ou que vous travaillez dans une entreprise qui vous octrois beaucoup de semaines de congés (si si ça existe), il vaut mieux bien se pencher sur ce point et voir selon le nombre de semaines prises par l’assistante maternelle si cela peut coïncider avec vos prévisions de congés voir de s’arranger avec vos familles si il est possible de faire garder votre petit en l’absence de la nounou. Lors de notre premier round en recherche d’assistante maternelle, l’une de celle que nous avions vu prenait toute les vacances scolaires et même si nous avons des parents qui peuvent nous dépanner pour garder Poupou si vraiment c’est nécessaire vu que ces derniers habitent des régions différentes de la nôtre, nous avons considéré que c’était beaucoup trop pour nous.

Critère n°9 : L’Âge de la nounou

Mon expérience actuelle avec la nounou de Poupou nous encourage avec mon mari à choisir la prochaine assistante maternelle de notre fils plus jeune que celle que nous avions. Bien que je sois pour donner une chance à une personne qui a dépassé la cinquantaine ou qui a moins de trente ans, personnellement je vais être plus attentive à cette partie-là afin de ne pas avoir de mauvaise surprise. Bien entendu, ce qui est le plus important c’est de voir comment se comporte l’assistante maternelle avec l’enfant et le feeling qu’on peut avoir avec elle.

Maintenant, je vous propose de vous faire partager mon questionnaire qui avait été établie grâce à l’aide d’une amie assistante maternelle qui m’avait beaucoup aider dans son élaboration.

 

1) – Vous avez l’agrément pour combien d’enfants?

2) – Quel âge ont les autres enfants gardés?

3) – Depuis combien de temps faîtes-vous ce métier?

4) – Comment se sont passés vos précédents contrats?

5) – Vous pliez vous à l’éducation que veulent donner les parents?

6) – Quelle activités faites-vous avec les enfants : loisirs créatifs, sortie au parc, à la bibliothèque?

7) – Comment souhaitez-vous vous faire appeler par les enfants?

8) – Recevez-vous du monde la journée (famille, amis…) ?

9) – Allez-vous au relais assistante maternelle?

10) – Parlez-vous plusieurs langues avec les enfants?

11) – Quels sont les jouets disponibles pour les enfants?

12) – Laissez-vous les enfants regarder la télé?

13) – Pour vous déplacer, utilisez-vous votre voiture? Si c’est le cas, tarifez-vous un tarif de kilométrage ? SI oui, combien  s’élève ce tarif ?

14) – Devez-vous sortir de chez vous pour aller chercher des enfants scolarisés (périscolaire)?

15) – Faites-vous parfois vos courses avec les enfants?

16) – Avez-vous des animaux? Si oui, comment se passe la cohabitation avec les enfants que vous gardez ?

17) – Maison fumeur ou non-fumeur?

18) – Disposez-vous d’une chambre spécialement dédiée aux enfants gardés (pour la sieste notamment)?

19) – Acceptez-vous les chèques CESU?

20) – Comment grondez-vous les enfants en cas de bêtises?

21) – Peut-on vous déposer un enfant un peu fiévreux?

22) – Comment réagissez- vous en cas de fièvre dans la journée?

23) – Possédez-vous un brevet de secourisme?

24) – Avez-vous une solution à nous proposer si vous êtes malade? Nous renvoyez-vous vers une collègue?

25) – Préparez-vous les repas?

26) – Tarif à l’heure + prix du repas (y compris le goûter) + indemnités d’entretien (en net)?

27) – Acceptez-vous de faire des heures supplémentaires?

28) – Que dois-je vous fournir pour une journée de garde? (couches, lingettes, carrés lavables….)

29) – Imposez-vous vos congés où vous concertez-vous avec les parents?

30) – Combien de semaines de congés prenez-vous par an?

31) – Êtes-vous souple au niveau des horaires ? Si jamais nous avons du retard à cause de nos travails ?

32) – Proposez-vous des activités de motricité aux enfants que vous gardez ? Si oui quel types d’activités ?.

33) – Quelles sont vos heures de sorties avec les enfants ?

34) – Faites-vous partie d’une association ? Si oui laquelle ?

35) – Quel moyen de portage utilisez-vous pour un bébé ? (porte bébé?)

36) – Dois- t on vous fournir la poussette de notre enfant ? Ou avez-vous une poussette à disposition pour emmener le bébé en promenade ?.

37) – Respectez-vous le rythme donné par les parents au niveau de la sieste et de la prise des repas ?

38) – En cas de conflit avec l’enfant, comment réagissez-vous ?

39) – Avez-vous déjà été confrontée à des cas de maltraitance (autre nounou ou même parent qui vous confient leurs enfants), comment réagiriez-vous à ce sujet ?

40) – Avez-vous besoin d’un certificat du médecin traitant de notre enfant pour l’administration de Doliprane ou crème pour le siège ?.

41) – Si nous signons ensemble, quel matériel (biberon, draps, turbulettes…) faudra-t-il vous fournir ?.

42) – Pourquoi avoir choisi le métier d’assistante maternelle ?

43) – Est-ce possible de revenir vous voir en situation avec les enfants que vous gardez en journée ?.

Certes certaines questions sont assez particulières, mais n’oublions pas que cette personne va s’occuper de votre enfant pour les prochains mois / années et afin de ne pas avoir de déconvenue au bout d’un certain temps, il est préférable de faire le point dès le départ et de voir également comment elle peut réagir face à ce genre de questions. Bien entendu et je le répète, le feeling entre vous mais aussi entre votre enfant et l’assistante maternelle reste très important même si bien entendu, les mauvaises surprises peuvent survenir lors de cette période assez charnière pour votre enfant. Par exemple pour Poupou, vu qu’il va avoir prochainement deux ans, Monsieur Nounours et moi-même souhaitons que sa future assistante maternelle lui propose des activités stimulantes étant donné qu’en septembre 2019 il fera sa rentrée en maternelle et que si il bénéficie déjà de ce genre d’activités, il sera moins perdu à ce niveau-là. Je sais que l’assistante maternelle n’existe pas mais si elle remplit une bonne partie des critères, ce sera déjà très bien.

Et vous, avez-vous galérer pour trouver une bonne assistante maternelle ?avez-vous utiliser un questionnaire pour votre recherche ? Aviez-vous des critères bien spécifiques pour votre future assistante maternelle ?

Maternité, shopping

Faire une liste de naissance ?

liste na

Aujourd’hui je vais parler des listes de naissances qui ne fait pas forcément l’unanimité auprès de certains jeunes parents.

Pourquoi une liste de naissance ?

Pour ma part, autant nous n’avons pas fait de liste pour notre mariage car nous considérions avec Monsieur Nounours posséder le nécessaire au niveau vaisselle et électroménager ainsi que pour le linge de maison et que cette faire une liste de mariage était désuet à nos yeux et avions opter pour une urne avec la générosité de nos invités pour notre futur voyage de noces, autant faire une liste de naissance nous paraissait judicieux.

Ayant eu plusieurs naissances dans notre entourage amical et familiale, nous avions trouvé l’idée de la liste de naissance très intéressante surtout lorsqu’il s’agit d’un premier enfant et étions d’accord pour en faire une.

Selon moi, opter pour une liste de naissance permet de choisir les articles de puériculture tel que l’égouttoir à biberons de telle marque et d’ôter une épine du pied aux personnes qui ne sont pas forcément parents ou qui ont depuis longtemps laisser de côté la puériculture car leur progéniture est occupé à lire le dernier tome de Fairy Tales et n’a plus besoin de biberon depuis de nombreuses années.

On a des amis qui n’ont pas fait de listes de naissance pour leurs deux enfants et il s’avère qu’ils ont reçus beaucoup de doudous (c’est le cadeau de naissance fourretout à mes yeux), des vêtements pas forcément à leurs goûts mais pas forcément des articles de puériculture qui auraient pu leur être utile. Ces mêmes amis trouvent que faire une liste de naissance, c’est un peu quémander aux gens ce qui est utile pour l’arrivée d’un bébé. Personnellement, je ne suis pas trop d’accord car si les gens veulent offrir un cadeau au bébé autant les guider dans leur futur achat en soumettant l’idée que le tapis d’éveil des Pachats sera plus en adéquation avec l’univers décorative que tu projettes pour bébé et surtout que ça ne fasse pas doublon avec le cadeau de tata Huguette qui aura eu la même idée de cadeau.

Après, je peux pertinemment comprendre que certaines personnes aiment faire des cadeaux plus personnels et que les listes de naissances ne soient pas leur tasse de thé.

Par ailleurs, il existe plusieurs sites ou boutiques qui proposent de faire la liste de naissance de bébé et qui est à séparer en deux catégories bien distinctes que voici :

La liste dans les boutiques de chaînes de magasins de puériculture :

La première catégorie qui est celle que beaucoup de jeunes parents optent. Ils choisissent les articles disponibles sur les sites internet de la boutique ou dans le catalogue papier et ensuite c’est aux amis et à la famille d’acheter dans les magasins physiques ou sur le site web de la boutique l’objet qu’ils souhaitent offrir à bébé. Les parents peuvent ensuite soit venir retirer l’article offert en boutique soit le recevoir chez eux. La plupart des listes de naissances ouvertes dans les magasins en question sont gratuites pour les jeunes parents. Parmi les boutiques en questions, je vous citerai Verbaudet, Orchestra, Bébé 9, Aubert, Autour de Bébé, Natalys…

Le plus : Pratique si la boutique en question a un site internet ou différents points de ventes.

Le moins : On doit se cantonner uniquement aux articles vendus par la boutique avec des prix fermes. Donc si on voit le même article, moins cher ailleurs ben on l’a dans le baba si je peux le dire ainsi, sans parler du choix qui parfois peut s’avérer être restreint pour certains articles.

La liste gratuite aux multi enseignes sur internet :

L’autre catégorie qui selon moi permet aux jeunes parents une plus grande liberté dans les choix pour les articles de puériculture. Même si on mets que tel objet est disponible chez l’enseigne X, tata Huguette pourra trouver ce même article 10% moins cher chez l’enseigne Z sans que ce soit pénalisant pour les deux partis (parents et la tata). Parmi les sites proposant des listes de naissances gratuites je vous citerai Mes Envies, Liste de naissance.fr, Amazon, Allo Bébé, Berceau Magique, Ookoodoo, Milirose, Leetchi, Choisir Offrir… .

Le plus : Plus de liberté dans le choix des articles et des enseignes dans lesquelles est vendus l’objet. Les parents sont prévenus par mail lorsqu’un objet a été réserver par un bienfaiteur. Certains sites proposent même aux bienfaiteurs de laisser au moment de la réservation de l’objet un petit mot ou une vidéo aux heureux parents. Les parents peuvent personnaliser leur liste avec une image personnelle.

Le moins : Certains sites sont parfois un peu cafouillis dans leur utilisation sans parler des bugs qui peuvent survenir sur ces sites.

Et pour un deuxième ou un troisième enfant, es-ce qu’on tente la liste de naissance ? :

Quand la famille s’agrandie, il en ressort que beaucoup de parents vont avoir besoin de beaucoup moins de choses que pour un premier enfant notamment au niveau des articles de puériculture comme la baignoire ou le tapis d’éveil par exemple vu que la plupart des parents vont réutiliser ce qui leur avait servi pour l’aîné. Néanmoins, la demande de l’entourage pour offrir un présent à ce futur nouveau membre de la famille revient sur le tapis et je pense qu’une liste de naissance bien qu’elle soit beaucoup plus allégée que pour un premier enfant peut servir surtout si ce second bébé est d’un autre sexe que l’aîné.

Mon avis personnel  sur la liste de naissance:

Pour la naissance de Poupou, nous avons opter avec Monsieur Nounours pour une liste de naissance gratuite sur le site « Mes Envies ». J’ai trouvé le concept génial et très pratique notamment au niveau de la gestion des présents et nous n’avons eu aucun doublon au niveau des cadeaux et surtout avons eu l’objet que nous voulions et notre entourage familiale et amical a pu choisir en toute liberté sans devoir passer par une chaîne de magasins en particulier. Par ailleurs, la liste de naissance nous a permis de faire une belle économie sur les achats pour notre fils (nous n’avons quasiment rien récupérer ou eu en prêt d’objets de puériculture de la part de notre entourage et n’étions pas très chauds pour un achat en occasion pour certains objets vu que c’était notre premier enfant. Sinon, lorsque notre entourage familiale ou amical accueil un petit bébé, je demande systématiquement si il existe une liste de naissance car je trouve que c’est beaucoup moins prise de tête pour trouver « The cadeau » qui fera plaisir autant aux parents qu’à l’enfant et puis au moins, on choisis le présent dans la liste. Si il n’y a pas de liste de naissance, dans ce cas-là j’essaie de choisir quelque chose d’utile comme une sortie de bain (on a toujours besoin de sorties de bains !) et puis j’aime bien confectionner pour ce bébé un protège carnet de santé personnaliser (je ferai le tuto prochainement). Bref, vous l’aurez compris, je suis partisane des listes de naissances car je trouve ça très pratique mais je comprends très bien les parents qui ne souhaitent pas en faire pour différentes raisons.

Et vous ? avez-vous fait une liste de naissance pour vos enfants ? Liste internet ou boutiques ?