Maternité, Non classé

Mais qui est Poupou (TAG)

doudou_1175331687_image25

Je remercie Working Mutti pour m’avoir tagué pour ce post que je trouve très intéressant. Je vais vous parler un peu plus sur Poupou.

Y a-t-il un surnom original que tu lui donnes ? D’où vient-il ?

 Bien que la mode soit aux prénoms originaux, Poupou n’est pas la véritable prénom de mon fils. Il porte un prénom très classique qui d’ailleurs est porté par l’un des joueurs de l’équipe deFrance de football (beaucoup de personnes de notre entourage pensait que c’était en lien avec ce Monsieur que nous avons décidé de prénommer notrefils alors qu’en fait non vu que Monsieur Nounours n’est pas fan de foot !). Poupou c’est vraiment le surnom qu’on lui donne et franchement ça n’a rien avoir avec Raymond Poulidor pour ceux qui connaisse (vous pouvez vous moquer de moi avec mon humour à deux balles !). En fait, je trouvais que c’était mignon comme surnom et que ça allait bien avec la bouille de mon fils !.

 A-t-il une caractéristique physique bien à lui/elle (tache de naissance, grain de beauté, particularité capillaire…) ?

 Poupou a beaucoup de cheveux et ça depuis sa naissance. D’ailleurs, le commercial de la société qui est venu nous vendre les photos de la maternité (vous savez les photos qui coûtent un bras) avait qualifié Poupou de « Bébé perruque » vu qu’il avait déjà beaucoup de cheveux à la naissance (ironie de l’histoire Monsieur Nounours et moi-même étions plutôt team « kojac » étant bébé).

 Quelle est sa nourriture préférée? Et celle qu’il déteste ?

 Poupou est plutôt bec sucré en général (j’ai fait la bêtise de commencé par des petits pots de compote au moment de la diversification) avec les compotes et les gâteaux. Depuis quelques mois il apprécie beaucoup le chocolat et nous réclame souvent des yaourts au chocolat mais on essaie de limiter le plus possible. Au niveau nourriture détesté, hum il n’y a rien en particulier qu’il n’aime pas.

 

Lorsqu’il/elle est énervé(e), quel est le moyen le plus efficace de l’apaiser ?

Lui donner l’un de ses doudous et une tétine, et après tout va pour le mieux.

 A-t-il/elle un doudou fétiche? Si oui, présente-le nous !

Oh oui, Poupou a un trio de doudous favoris, d’ailleurs je dis souvent que c’est « La Doudou family » mais celui qu’il prend tout le temps avec lui se prénomme Fire Fox. Fire Fox c’est un doudou renard de la collection «  Les Lilliputiens » que son parrain lui a offert en cadeau de naissance. Je pense qu’il apprécie ce doudou car il est de couleurs très vives et qu’il est plat donc facile à transporter. D’ailleurs, nous avons un jumeau qui attend sagement dans sa boîte au cas où l’autre serait perdu !. Les deux autres doudous du trio c’est une couverture doudou de chez Noukie’s mais qui ne sort jamais de la maison (on a qu’un seul exemplaire et ça me fait peur à l’idée de savoir qu’il le perde car ce doudou est introuvable) et l’autre c’est aussi un doudou renard (faut croire que Poupou a une passion pour les renards !) de chez Doudou et cie qui brille dans le noir et qui le rassure pas mal la nuit, ce doudou on le surnomme Kyubi comme le nom d’un démon renard de la série « Naruto » dont nous sommes fans.

 Y a-t-il quelque chose qu’il/elle ne supporte pas au quotidien (les trajets en voiture, la foule, ou même simplement la faim, les bruits forts…) ?

Plus il grandit et moins Poupou apprécie sa poussette car il veut plus marcher, mais bon pas toujours possible notamment lorsqu’il va chez la nounou et il se fatigue vite à pieds.

 Si je te demande de me présenter l’aspect le plus fort de sa personnalité, qu’est-ce qui te vient ?

Je dirais que Poupou est un petit garçon qui est très observateur et écoute beaucoup. Actuellement il est gardé avec des enfants un peu plus grands que lui y compris les deux enfants de la nounou et du coup, il a une tendance a beaucoup observé et écouté ses aînés, ce qui est un bon point notamment lorsqu’il ira à l’école. La nounou me racontait qu’il y a quelques semaines, ils avaient été à un spectacle organisé par le RAM et il était resté très attentif pendant tout le spectacle alors que les autres enfants étaient plus inattentifs.

 Je nomme Maman BCBG, Dinde de toi, Maman Louna, Petite Fleur, Julie Anne, Picou Bulles à parler de leurs petits ^^.

 

Publicités
Maternité

Le changement d’assistante maternelle : le bilan

af3988cbac904bdcb038f6431407d5e7

Après plusieurs semaines d’absences (boulot, quelques soucis de santé et autres joyeusetés de la vie), me revoilà.

Dans un précédent article, j’avais parlé que mon petit Poupou allait avoir une nouvelle assistante maternelle suite au départ à la retraite de celle qui le gardait depuis ses trois mois. Après plusieurs semaines de recherches et d’entretiens avec différentes nounous, nous avons opter pour une assistante maternelle qui garde les enfants d’un couple d’amis et qui par chance avait une place qui se libérait en juin vu que l’ancienne nounou avait choisi de partir début juin. Nous avons choisi cette personne car elle se trouvait à mi-chemin entre notre domicile et nos travails respectifs à Monsieur Nounours et moi-même et puis vu qu’elle garde déjà les deux enfants de notre couple d’amis, ce serait plus facile pour Poupou de s’adapter en ayant déjà deux têtes connues comme petits camarades de garde.

Les adieux avec l’ancienne nounou :

Mais avant cela, je vais raconter les derniers jours avec son ancienne nourrice.

Le dernier jour a été assez triste même si Poupou et ses deux petits copains de garde ne se sont pas vraiment rendus compte qu’ils ne se reverraient plus. La nounou et son mari avaient la larme aux yeux car Poupou et ses petits camarades étaient les derniers enfants qu’ils gardaient. Nous avons eu un petit cadeau de la part de la nounou et son mari et nous avons fait de même en retour car presque deux ans de garde, ça ne s’oublie pas.

J’avoue avoir eu aussi le cafard car comme dit si bien le dicton « On sait ce qu’on quitte mais pas ce qu’on trouve » mais Monsieur Nounours m’a dit que c’était une nouvelle page qui s’ouvrait pour notre fils.

L’adaptation avec la nouvelle assistante maternelle :

Vu notre situation, il était impossible pour nous mais également pour la nouvelle assistante maternelle de Poupou de faire une adaptation, et nous avons pris le risque de passer directement dès le lundi suivant la fin de garde avec l’ancienne nounou de commencer le contrat de garde. J’ai été très stressé le week-end précédent la rentrée de Poupou chez sa nouvelle nounou car je me demandais comment faire si jamais ça ne collait pas entre eux  (bien qu’il ne soit pas un enfant terrible, on ne sait jamais comment peut se comporter un enfant si jeune) et surtout je me demandais comment faire pour trouver une nouvelle nounou en urgence vu qu’en juin beaucoup d’assistantes maternelles sont encore pleines au niveau des places. C’est donc avec stress pour ma part que j’emmenais Poupou chez sa nouvelle nounou. Une fois les affaires demandées par cette dernière, les derniers réglages administratifs et un Poupou un peu timide et un bisou avec la promesse de la nounou qu’elle me donnerait des nouvelles le midi par sms. Ma matinée a été peu studieuse au travail car je pensais sans cesse à mon petit Poupou et le midi la nouvelle nounou m’a envoyé un sms pour me dire que la matinée avait été nickel. C’est donc rassurée que j’ai poursuivi avec plus d’assiduité mon travail. Le soir venu, j’ai été cherché Poupou chez la nounou qui m’attendait dans un parc juste à côté de chez elle (il faisait assez beau donc autant laisser les petits profiter des jeux du parc) et elle m’a dit que tout c’était bien passé y compris le repas (Poupou n’étant pas un gros mangeur pas facile parfois de le faire manger). C’est rassurée que nous repartions ensemble à la maison.

Et les autres jours ? :

Les jours et semaines qui suivirent, tout c’est plutôt bien passé et Poupou c’est bien acclimaté au nouvel environnement de sa nouvelle assistante maternelle même si il y a eu des jours où ça été difficile pour la nounou d’arrivée à lui faire manger les bons plats qu’elle avait préparée pour les enfants mais après l’avoir rassurée que c’était sans doute dû à l’adaptation de Poupou, tout est rentré dans l’ordre.

Mon bilan :

Moi qui pensait que cette nouvelle expérience de garde serait plus compliqué pour mon fils, j’ai été remarquablement étonnée de voir que Poupou c’est très vite adapté à ce nouvel environnement, ses nouveaux petits camarades même si il connaissait déjà les deux enfants de nos amis. D’ailleurs, j’ai pu constaté que Poupou est beaucoup plus autonome avec l’utilisation des couverts y compris le verre. Il a découvert le relais des assistantes maternelles (son ancienne assistante maternelle et son mari n’y allaient pas car ils n’appréciaient pas l’ambiance de celui dont ils dépendaient) avec des activités très sympathiques proposées. Des nouveaux petits copains et copines  y compris les enfants de la nounou et ceux du parc où la nounou va très régulièrement lorsque le temps le permet, ce qui est selon moi une excellente chose pour se familiariser avec d’autres enfants que ceux qu’il côtois tous les jours. Pour la fête des pères, Poupou a confectionné avec l’aide de la nounou une jolie carte pour son père et qui a fait très plaisir à ce dernier. Autre nouveauté, la nouvelle assistante maternelle a un gros chat, et le fait pour Poupou de côtoyer un animal est selon moi très bénéfique surtout qu’il y a peu de chats en animal de compagnie dans notre entourage. Bref, je suis très satisfaite de ce changement de nounou qui va accompagné Poupou dans sa dernière année avant son entrée en maternelle.

 

 

 

 

Maternité, Non classé

Bien choisir son assistante maternelle

ASSISTANTES-MATERNELLES-256x220

Etant donné que je suis en plein dans la recherche d’un nouveau mode de garde et que l’option crèche semble être une douce illusion (Bisounours inside !) pour mon petit Poupou, je vais vous parler des critères ainsi que des questions à poser lors de l’entretien avec la personne qui gardera la chair de votre chair pour les prochains mois / années.

Critère n°1 : La localisation :

Sans doute que ce sera l’un des critères les plus importants dans le choix de la future nounou de votre enfant. L’idéal étant que la nounou habite pas loin de votre domicile voire de votre lieu de travail, mais là encore tout dépend de ce qui est le plus pratique pour vous et le papa voir la famille lorsque vous devrez récupérer bébé car bon si jamais vous devez utiliser les transports en commun il vaut mieux que la nounou ne soit pas trop loin surtout s’il y a des soucis avec les dudit transports (coucou la grève des transports). Pour ma part, nous nous sommes fixé 15 minutes grand maximum entre notre domicile et celui de la nounou de Poupou histoire de ne pas galérer et surtout de ne pas trop le fatigué même s’il est poussette.

Critère n°2 : le feeling avec la nounou

Là aussi c’est un point à mes yeux primordial car bon, outre le fait que cette personne sera notre employé (coucou la paperasse), il vaut mieux avoir une bonne entente avec la nounou notamment au niveau de la communication et si cette dernière n’est pas très bavarde mais que vous oui et qu’elle ne dit rien sur la journée de votre petit, ça risque de devenir difficile. Personnellement, chaque jour je demande comment a été la journée de Poupou ou le jour d’avant si jamais c’est Monsieur Nounours qui a été cherché le petit le soir et que ce dernier oublie parfois de me dire certaines choses sur la journée qui s’est écoulée (c’est du vécut), il vaut mieux que la communication soit fluide surtout si la nounou ne mets pas en place un petit carnet de suivi de l’enfant (ça j’avoue que c’est pas quelque chose que fait beaucoup d’assistante maternelle). De plus, si jamais, la nounou est réfractaire à l’utilisation des couches lavables ou lait maternelle, il vaut mieux le voir lors de l’entretien et la rayée de la liste si jamais ça ne colle pas à ce niveau. Si la nounou est elle-même maman voir grand-mère, cela peut avoir un impact sur le choix de la nounou car c’est plus rassurant pour nous parents de voir que les enfants voir petits enfants de la nounou ont eu une bonne éducation et s’en sont bien sortis.

Critère n°3 : L’environnement

Encore un point essentiel dans le choix final de la nourrice. Je vous conseille de demander à voir comment est aménager les chambres où dormira votre enfant, si il y a des jouets adaptés avec l’âge de votre enfant, si il y a des caches prises histoire que votre enfant ne finisse en merguez (j’avoue que l’image de la merguez est un peu forte mais nous savons tous qu’un enfant est très curieux et que ça peut très mal finir notamment avec les prises électriques), que si la nounou est en maison, il y a des barrières si jamais votre enfant se découvre une âme d’Indiana Jones et veut tout escalader. Si elle utilise un youpala qui je sais est proscrit chez la plupart des assistantes maternelles mais il peut arriver que certaines issus de la vieille école en utilise encore. Bien entendu, voir l’espace allouer aux enfants pour leur évolution. Pour en revenir à l’histoire des jouets au sein du logement, si vous constater l’inexistence de jouets pour enfants au domicile de la nounou, ce n’est pas forcément top (lors de l’un des entretiens chez une nounou qui avait eu lieu juste après une journée de travail, j’avais pu constater qu’aucun jouets n’était présent dans son appartement et ça m’avait choqué car même si elle avait rangée son logement ne pas voir le moindre jouet y compris un lego m’a énormément surprise et ce fut l’un des critères de son éviction dans le choix définitif).

Critère n°4 : le feeling avec l’enfant

Là j’avoue que c’est plus compliqué, surtout si votre enfant n’est pas encore né. Si votre enfant est né mais qu’il soit encore tout petit, c’est aussi plus compliqué mais là il faut voir au moment de l’adaptation si jamais vous partez avec cette personne. Si l’enfant est un peu grand, il faut voir si la nounou a des gestes bienveillants envers lui, dans sa façon de parler et surtout voir comment réagit votre enfant vis-à-vis de cette personne. Mon conseil si votre enfant n’est pas encore né ou trop petit, c’est de demander à l’assistante maternelle les coordonnées de ses anciens employeurs afin de se renseigner et voir ce que les parents des enfants ayant été gardés par le passé par la nounou pensent de cette dernière voir de vous renseigner auprès de la PMI auprès de la puéricultrice référente qui suit la nounou (personnellement c’est la puéricultrice qui suit la nounou de Poupou et son mari qui m’avait fait de bons retours sur eux et qui m’avait beaucoup conforté dans mon choix de nounou).

Critère n°5 : Les horaires

Là, c’est très variable selon votre situation, je pense en particulier aux parents qui travaillent le samedi ou qui n’ont pas des horaires de bureau et la tâche devient plus ardue pour trouver une nounou qui accepte ce genre d’horaire mais heureusement ça existe. Sinon, en général, voir dès l’entretien si l’assistante maternelle peut être flexible si jamais vous et votre conjoint devez finir plus tard et surtout s’assurer que la nounou ne vous factura pas des heures supplémentaires si jamais vous avez une demi-heure de retard car là c’est comme partout, il peut y avoir des margoulins (oui je pense aux assistantes maternelles hommes qui commencent à venir dans certaines villes) qui peuvent vous arnaquer et la note risque de devenir très salées. S’assurer aussi que la nounou travaille le mercredi si jamais vous n’avez pas la possibilité de prendre votre mercredi pour garder votre progéniture, je donne cet exemple-là car nous avions vu une assistante maternelle qui avait omis de me dire au téléphone qu’elle ne travaillait pas le mercredi après-midi et vu que nous recherchions une personne qui garde Poupou le mercredi toute la journée (impossible pour moi ou Monsieur Nounous de prendre le mercredi à nos travails). Du coup, cette dame a été écartée du choix final très rapidement malgré d’autres qualités et aujourd’hui ce sera pareil.

Critère n°6 : Les activités proposés à l’enfant

N’hésitez pas à demander à la nounou quels sont les activités qu’elle propose aux enfants notamment les activités Montessori et autres pédagogies qui rencontrent du succès actuellement auprès des parents et des assistantes maternelles. C’est un plus pas négligeable et qui pourra préparer l’enfant à sa future vie scolaire. Si la nounou a un petit jardin ou sort au parc, c’est top pour l’enfant qui pourra faire des activités dehors avec ses petits copains (par exemple Poupou adore sortir dehors car sa nounou sort beaucoup et en particulier aux beaux jours et c’est l’un des critères qui va nous décider pour sa future remplaçante). Voir si elle va au RAM (Relais des Assistantes Maternelles), la médiathèque/ bibliothèque si bien entendu il y en a une. Bref, tout ce qui est bon pour l’éveil de l’enfant.

Critère n°7 : Le tarif

Le nerf de la guerre devrais-je dire. Voir avec l’assistante maternelle ses tarifs pour l’heure, pour l’entretien de l’enfant et si cette dernière propose de faire le repas du midi voir le goûter, calculez bien à combien ça vous reviendrait par mois car ça peut rapidement devenir un gouffre financier et parfois on préfère faire soi-même le repas de son enfant voir son goûter et ça permet de mieux gérer ce que l’enfant mange surtout si ce dernier fait des allergies alimentaires. Lors de notre première recherche d’assistante maternelle, nous avions rencontrés une nounou qui nous demandais plus cher en taux horaire et en frais d’entretien que les autres que nous avions vus et ce fut l’un des critères de son éviction directement dans le choix définitif. Faites également attention au fait que votre future assistante maternelle ne vous facture pas une heure de plus alors qu’elle a gardé votre petit dix minutes supplémentaires.

Critère n°8 : Les congés

C’est un critère qui peut sembler étrange mais certaines assistantes maternelles se permettent de prendre toutes les vacances scolaires et si vous n’êtes vous-même pas employé dans l’éducation nationale (et encore même en travaillant dans ce secteur d’activité c’est pas forcément acquis d’avoir toutes les vacances scolaires selon le poste que l’on occupe) ou que vous travaillez dans une entreprise qui vous octrois beaucoup de semaines de congés (si si ça existe), il vaut mieux bien se pencher sur ce point et voir selon le nombre de semaines prises par l’assistante maternelle si cela peut coïncider avec vos prévisions de congés voir de s’arranger avec vos familles si il est possible de faire garder votre petit en l’absence de la nounou. Lors de notre premier round en recherche d’assistante maternelle, l’une de celle que nous avions vu prenait toute les vacances scolaires et même si nous avons des parents qui peuvent nous dépanner pour garder Poupou si vraiment c’est nécessaire vu que ces derniers habitent des régions différentes de la nôtre, nous avons considéré que c’était beaucoup trop pour nous.

Critère n°9 : L’Âge de la nounou

Mon expérience actuelle avec la nounou de Poupou nous encourage avec mon mari à choisir la prochaine assistante maternelle de notre fils plus jeune que celle que nous avions. Bien que je sois pour donner une chance à une personne qui a dépassé la cinquantaine ou qui a moins de trente ans, personnellement je vais être plus attentive à cette partie-là afin de ne pas avoir de mauvaise surprise. Bien entendu, ce qui est le plus important c’est de voir comment se comporte l’assistante maternelle avec l’enfant et le feeling qu’on peut avoir avec elle.

Maintenant, je vous propose de vous faire partager mon questionnaire qui avait été établie grâce à l’aide d’une amie assistante maternelle qui m’avait beaucoup aider dans son élaboration.

 

1) – Vous avez l’agrément pour combien d’enfants?

2) – Quel âge ont les autres enfants gardés?

3) – Depuis combien de temps faîtes-vous ce métier?

4) – Comment se sont passés vos précédents contrats?

5) – Vous pliez vous à l’éducation que veulent donner les parents?

6) – Quelle activités faites-vous avec les enfants : loisirs créatifs, sortie au parc, à la bibliothèque?

7) – Comment souhaitez-vous vous faire appeler par les enfants?

8) – Recevez-vous du monde la journée (famille, amis…) ?

9) – Allez-vous au relais assistante maternelle?

10) – Parlez-vous plusieurs langues avec les enfants?

11) – Quels sont les jouets disponibles pour les enfants?

12) – Laissez-vous les enfants regarder la télé?

13) – Pour vous déplacer, utilisez-vous votre voiture? Si c’est le cas, tarifez-vous un tarif de kilométrage ? SI oui, combien  s’élève ce tarif ?

14) – Devez-vous sortir de chez vous pour aller chercher des enfants scolarisés (périscolaire)?

15) – Faites-vous parfois vos courses avec les enfants?

16) – Avez-vous des animaux? Si oui, comment se passe la cohabitation avec les enfants que vous gardez ?

17) – Maison fumeur ou non-fumeur?

18) – Disposez-vous d’une chambre spécialement dédiée aux enfants gardés (pour la sieste notamment)?

19) – Acceptez-vous les chèques CESU?

20) – Comment grondez-vous les enfants en cas de bêtises?

21) – Peut-on vous déposer un enfant un peu fiévreux?

22) – Comment réagissez- vous en cas de fièvre dans la journée?

23) – Possédez-vous un brevet de secourisme?

24) – Avez-vous une solution à nous proposer si vous êtes malade? Nous renvoyez-vous vers une collègue?

25) – Préparez-vous les repas?

26) – Tarif à l’heure + prix du repas (y compris le goûter) + indemnités d’entretien (en net)?

27) – Acceptez-vous de faire des heures supplémentaires?

28) – Que dois-je vous fournir pour une journée de garde? (couches, lingettes, carrés lavables….)

29) – Imposez-vous vos congés où vous concertez-vous avec les parents?

30) – Combien de semaines de congés prenez-vous par an?

31) – Êtes-vous souple au niveau des horaires ? Si jamais nous avons du retard à cause de nos travails ?

32) – Proposez-vous des activités de motricité aux enfants que vous gardez ? Si oui quel types d’activités ?.

33) – Quelles sont vos heures de sorties avec les enfants ?

34) – Faites-vous partie d’une association ? Si oui laquelle ?

35) – Quel moyen de portage utilisez-vous pour un bébé ? (porte bébé?)

36) – Dois- t on vous fournir la poussette de notre enfant ? Ou avez-vous une poussette à disposition pour emmener le bébé en promenade ?.

37) – Respectez-vous le rythme donné par les parents au niveau de la sieste et de la prise des repas ?

38) – En cas de conflit avec l’enfant, comment réagissez-vous ?

39) – Avez-vous déjà été confrontée à des cas de maltraitance (autre nounou ou même parent qui vous confient leurs enfants), comment réagiriez-vous à ce sujet ?

40) – Avez-vous besoin d’un certificat du médecin traitant de notre enfant pour l’administration de Doliprane ou crème pour le siège ?.

41) – Si nous signons ensemble, quel matériel (biberon, draps, turbulettes…) faudra-t-il vous fournir ?.

42) – Pourquoi avoir choisi le métier d’assistante maternelle ?

43) – Est-ce possible de revenir vous voir en situation avec les enfants que vous gardez en journée ?.

Certes certaines questions sont assez particulières, mais n’oublions pas que cette personne va s’occuper de votre enfant pour les prochains mois / années et afin de ne pas avoir de déconvenue au bout d’un certain temps, il est préférable de faire le point dès le départ et de voir également comment elle peut réagir face à ce genre de questions. Bien entendu et je le répète, le feeling entre vous mais aussi entre votre enfant et l’assistante maternelle reste très important même si bien entendu, les mauvaises surprises peuvent survenir lors de cette période assez charnière pour votre enfant. Par exemple pour Poupou, vu qu’il va avoir prochainement deux ans, Monsieur Nounours et moi-même souhaitons que sa future assistante maternelle lui propose des activités stimulantes étant donné qu’en septembre 2019 il fera sa rentrée en maternelle et que si il bénéficie déjà de ce genre d’activités, il sera moins perdu à ce niveau-là. Je sais que l’assistante maternelle n’existe pas mais si elle remplit une bonne partie des critères, ce sera déjà très bien.

Et vous, avez-vous galérer pour trouver une bonne assistante maternelle ?avez-vous utiliser un questionnaire pour votre recherche ? Aviez-vous des critères bien spécifiques pour votre future assistante maternelle ?

Maternité, shopping

Faire une liste de naissance ?

liste na

Aujourd’hui je vais parler des listes de naissances qui ne fait pas forcément l’unanimité auprès de certains jeunes parents.

Pourquoi une liste de naissance ?

Pour ma part, autant nous n’avons pas fait de liste pour notre mariage car nous considérions avec Monsieur Nounours posséder le nécessaire au niveau vaisselle et électroménager ainsi que pour le linge de maison et que cette faire une liste de mariage était désuet à nos yeux et avions opter pour une urne avec la générosité de nos invités pour notre futur voyage de noces, autant faire une liste de naissance nous paraissait judicieux.

Ayant eu plusieurs naissances dans notre entourage amical et familiale, nous avions trouvé l’idée de la liste de naissance très intéressante surtout lorsqu’il s’agit d’un premier enfant et étions d’accord pour en faire une.

Selon moi, opter pour une liste de naissance permet de choisir les articles de puériculture tel que l’égouttoir à biberons de telle marque et d’ôter une épine du pied aux personnes qui ne sont pas forcément parents ou qui ont depuis longtemps laisser de côté la puériculture car leur progéniture est occupé à lire le dernier tome de Fairy Tales et n’a plus besoin de biberon depuis de nombreuses années.

On a des amis qui n’ont pas fait de listes de naissance pour leurs deux enfants et il s’avère qu’ils ont reçus beaucoup de doudous (c’est le cadeau de naissance fourretout à mes yeux), des vêtements pas forcément à leurs goûts mais pas forcément des articles de puériculture qui auraient pu leur être utile. Ces mêmes amis trouvent que faire une liste de naissance, c’est un peu quémander aux gens ce qui est utile pour l’arrivée d’un bébé. Personnellement, je ne suis pas trop d’accord car si les gens veulent offrir un cadeau au bébé autant les guider dans leur futur achat en soumettant l’idée que le tapis d’éveil des Pachats sera plus en adéquation avec l’univers décorative que tu projettes pour bébé et surtout que ça ne fasse pas doublon avec le cadeau de tata Huguette qui aura eu la même idée de cadeau.

Après, je peux pertinemment comprendre que certaines personnes aiment faire des cadeaux plus personnels et que les listes de naissances ne soient pas leur tasse de thé.

Par ailleurs, il existe plusieurs sites ou boutiques qui proposent de faire la liste de naissance de bébé et qui est à séparer en deux catégories bien distinctes que voici :

La liste dans les boutiques de chaînes de magasins de puériculture :

La première catégorie qui est celle que beaucoup de jeunes parents optent. Ils choisissent les articles disponibles sur les sites internet de la boutique ou dans le catalogue papier et ensuite c’est aux amis et à la famille d’acheter dans les magasins physiques ou sur le site web de la boutique l’objet qu’ils souhaitent offrir à bébé. Les parents peuvent ensuite soit venir retirer l’article offert en boutique soit le recevoir chez eux. La plupart des listes de naissances ouvertes dans les magasins en question sont gratuites pour les jeunes parents. Parmi les boutiques en questions, je vous citerai Verbaudet, Orchestra, Bébé 9, Aubert, Autour de Bébé, Natalys…

Le plus : Pratique si la boutique en question a un site internet ou différents points de ventes.

Le moins : On doit se cantonner uniquement aux articles vendus par la boutique avec des prix fermes. Donc si on voit le même article, moins cher ailleurs ben on l’a dans le baba si je peux le dire ainsi, sans parler du choix qui parfois peut s’avérer être restreint pour certains articles.

La liste gratuite aux multi enseignes sur internet :

L’autre catégorie qui selon moi permet aux jeunes parents une plus grande liberté dans les choix pour les articles de puériculture. Même si on mets que tel objet est disponible chez l’enseigne X, tata Huguette pourra trouver ce même article 10% moins cher chez l’enseigne Z sans que ce soit pénalisant pour les deux partis (parents et la tata). Parmi les sites proposant des listes de naissances gratuites je vous citerai Mes Envies, Liste de naissance.fr, Amazon, Allo Bébé, Berceau Magique, Ookoodoo, Milirose, Leetchi, Choisir Offrir… .

Le plus : Plus de liberté dans le choix des articles et des enseignes dans lesquelles est vendus l’objet. Les parents sont prévenus par mail lorsqu’un objet a été réserver par un bienfaiteur. Certains sites proposent même aux bienfaiteurs de laisser au moment de la réservation de l’objet un petit mot ou une vidéo aux heureux parents. Les parents peuvent personnaliser leur liste avec une image personnelle.

Le moins : Certains sites sont parfois un peu cafouillis dans leur utilisation sans parler des bugs qui peuvent survenir sur ces sites.

Et pour un deuxième ou un troisième enfant, es-ce qu’on tente la liste de naissance ? :

Quand la famille s’agrandie, il en ressort que beaucoup de parents vont avoir besoin de beaucoup moins de choses que pour un premier enfant notamment au niveau des articles de puériculture comme la baignoire ou le tapis d’éveil par exemple vu que la plupart des parents vont réutiliser ce qui leur avait servi pour l’aîné. Néanmoins, la demande de l’entourage pour offrir un présent à ce futur nouveau membre de la famille revient sur le tapis et je pense qu’une liste de naissance bien qu’elle soit beaucoup plus allégée que pour un premier enfant peut servir surtout si ce second bébé est d’un autre sexe que l’aîné.

Mon avis personnel  sur la liste de naissance:

Pour la naissance de Poupou, nous avons opter avec Monsieur Nounours pour une liste de naissance gratuite sur le site « Mes Envies ». J’ai trouvé le concept génial et très pratique notamment au niveau de la gestion des présents et nous n’avons eu aucun doublon au niveau des cadeaux et surtout avons eu l’objet que nous voulions et notre entourage familiale et amical a pu choisir en toute liberté sans devoir passer par une chaîne de magasins en particulier. Par ailleurs, la liste de naissance nous a permis de faire une belle économie sur les achats pour notre fils (nous n’avons quasiment rien récupérer ou eu en prêt d’objets de puériculture de la part de notre entourage et n’étions pas très chauds pour un achat en occasion pour certains objets vu que c’était notre premier enfant. Sinon, lorsque notre entourage familiale ou amical accueil un petit bébé, je demande systématiquement si il existe une liste de naissance car je trouve que c’est beaucoup moins prise de tête pour trouver « The cadeau » qui fera plaisir autant aux parents qu’à l’enfant et puis au moins, on choisis le présent dans la liste. Si il n’y a pas de liste de naissance, dans ce cas-là j’essaie de choisir quelque chose d’utile comme une sortie de bain (on a toujours besoin de sorties de bains !) et puis j’aime bien confectionner pour ce bébé un protège carnet de santé personnaliser (je ferai le tuto prochainement). Bref, vous l’aurez compris, je suis partisane des listes de naissances car je trouve ça très pratique mais je comprends très bien les parents qui ne souhaitent pas en faire pour différentes raisons.

Et vous ? avez-vous fait une liste de naissance pour vos enfants ? Liste internet ou boutiques ?

 

Maternité, Non classé

Les cours de massage pour bébé : Mon Avis

massage-bebe1

Aujourd’hui j’ai envie de parler de quelque chose que j’ai pu tester lorsque Poupou venait de naître, le massage pour bébé.

Avant tout, il faut savoir que j’ai suivi la préparation à l’accouchement dans un cabinet de sages-femmes qui m’avait été recommandé par l’obstétricien qui m’a suivi une bonne partie de ma grossesse et qui m’a accouché. J’ai beaucoup apprécié cette préparation à l’accouchement avec ma sage-femme référente et c’est elle qui a suivi le premier mois de Poupou une fois né car la PMI près de chez moi ne m’avait pas laissé un bon souvenir. Comme tout nouveau-né, Poupou a eu sa période des coliques et le voir souffrir me faisait très mal au cœur et malgré le médicament recommandé par la sage-femme je cherchai une autre solution pour l’aider à calmer ses douleurs. J’en ai parlé à ma sage-femme qui m’a recommandé de faire des cours de massage pour les bébés car ils aident notamment pour les coliques du nourrisson. Ma sage-femme ne proposait pas ce genre de cours mais m’a orienté vers l’une de ses collègues de cabinet. Le rendez-vous pris, j’ai donc amenée Poupou au premier cours de massages pour bébé. Nous étions un petit groupe de quatre mamans et bébés, Poupou et un autre bébé étaient les plus jeunes, car les deux autres avaient plus de trois mois. Ainsi, la sage-femme nous a présenter différents exercices de massage à faire avec bébé (Ndlr : la sage-femme utilisait un poupon pour nous montrer les différents exercices) que nous devions reproduire sur nos enfants. Lors du premier cours, Poupou n’était pas très coopératif avec la chaleur régnante (mon fils est né fin juin et il y avait une grosse canicule qui s’en ai suivi pendant les mois de juillet et août) mais heureusement les autres cours se sont mieux passer.

Mon avis sur ces cours :

Cette formation de massage pour bébés comportait quatre cours d’une heure. Au niveau du coût, j’ai payé 70 € pour quatre cours et ma mutuelle de l’époque m’a remboursé 36 € sur cette somme, ce qui n’est pas trop mal. Les cours en eux-mêmes étaient très instructifs, j’ai beaucoup appris sur les massages pour bébé notamment les exercices pour calmer les coliques du nourrisson. La sage-femme nous a remis un petit fascicule avec des images à l’appui pour nous aider à reproduire les gestes à la maison avec nos petits. J’ai pu appliquer les massages sur Poupou jusqu’à ses six mois environ, et il a beaucoup apprécier surtout après le bain. J’appliquai une huile de massage pour bébé (pour ma part j’utilisai celle de la marque Biolane qui m’a été certifié par la sage-femme).

Conclusion :

J’ai beaucoup aimer ces cours de massage pour bébé. Certes c’est un petit plus un peu onéreux mais tellement instructif et je ne regrette absolument pas de les suivi. Si j’ai un deuxième enfant, je pourrai appliquer ce que j’avais appris à ces cours sans problème notamment pour calmer les coliques du nourrisson en plus des médicaments recommandés pour calmer ces douleurs pour les petits. Ayant conservé le livret, je me referai une petite révision avant que bébé 2 ne pointe son nez. En conclusion, je recommande vivement ces cours et de voir autour de chez vous si des sages-femmes propose ce genre de formation. Par contre, je vous recommande de faire ces cours lorsque bébé est encore tout petit (la sage-femme nous a dit qu’après six mois bébé est moins sensible aux massages et bouge beaucoup plus, donc moins pratique !). Sur Lyon, je sais que les Mamans Poules (j’en ai parler dans cet article 😦 https://missnounours.wordpress.com/2017/09/22/le-salon-de-the-les-mamans-poules/ )) propose des cours de massages pour bébé via l’intervention d’une professionnelle, sinon renseignez-vous auprès de vos sages-femmes.

Et vous, avez-vous tester des cours de massages pour bébé près de chez vous ? qu’en avez-vous penser ?

Maternité, Moi

Le petit deuxième

moe 90999 alphonse_elric chibi edward_elric fullmetal_alchemist megane signed trisha_elric van_hohenheim vector

Mon petit Poupou approche des deux ans et je commence à me poser des questions sur un second enfant.

Quand le petit deuz’ commence à faire son apparition dans l’entourage :

Dans notre entourage amical, les petits deuxièmes commencent doucement mais sûrement à faire leurs apparitions et avec Monsieur Nounours, la question d’envisager à donner un petit frère ou une petite sœur à Poupou. Certains de nos couples d’amis qui sont dans l’attente de leur second enfant vont avoir des petits qui auront pour certains environ 22 mois de différence et j’avoue que cette différence d’âge si proche entre deux petits n’est pas envisageable et désormais impossible pour ma part.

Et le petit deuxième c’est pour quand ?

The question que beaucoup de couples entend de la part de leur entourage. Personnellement j’ai de la chance de n’avoir pas un entourage trop chiant là-dessus même si j’ai déjà eu quelques demandes pour savoir quand le petit deuxième sera mis en route mais bon ça reste très occasionnel pour l’instant. Pour notre part, nous nous disons que trois ans c’est l’âge idéal de différence entre les enfants vu que c’est le cas pour mon mari et ma belle-sœur. Je n’ai jamais voulu avoir des enfants d’âge trop rapproché pour premièrement une raison financière (ça coûte cher une nounou lorsqu’on a pas la chance d’avoir obtenu une place en crèche), pour mon corps (bien que je n’ai pas eu de césarienne il me reste quelques kilos de grossesse qui ont beaucoup de mal à s’en aller) et aussi pour notre mental car bon Poupou est un petit garçon qui débute la période du terrible two et ce n’est pas toujours évident à le canaliser alors avec un deuxième bébé, je n’ose pas imaginer le cataclysme que ça pourrait engendrer dans notre famille. Personnellement, je suis très admirative des parents qui arrivent à super gérer deux voire trois petits qui n’ont pas beaucoup d’écart d’âge mais pour mon mari et moi-même ce n’est pas possible, ce serait le Titanic.

 

L’horloge biologique :

On ne va pas se mentir, j’ai parfaitement conscience que l’horloge biologique tourne et que si nous voulons un petit deuxième, c’est maintenant qu’il faut commencer à y songer car je sais que la fertilité baisse pas mal après 35 ans et étant donné que c’est mon âge actuel et même si lors de ma dernière visite chez ma gynécologue, cette dernière n’a pas été du tout alarmiste là-dessus, je sais qu’il ne faut pas que je traîne trop pour ce projet. D’ailleurs, la chose qui m’exaspère au plus haut point c’est justement les personnes qui se permettent de me dire que je suis vieille pour être mère ! et venant d’une amie proche, c’est encore plus vexant surtout quand cette personne risque elle-même de devenir mère à la trentaine bien passée. De toute façon, mon mari et moi avons toujours voulu que nos enfants aient entre trois et quatre ans de différence voir cinq ans si jamais ça devait prendre plus de temps (toujours en rapport avec la baisse de fertilité).

 

Et si le petit deuxième ne venait jamais à venir ?

Là encore c’est un sujet qui me taraude car même si je n’ai pas eu trop à attendre pour tomber enceinte de Poupou, je me dit que pour une seconde grossesse, ça peut prendre plus de temps voir ne pas fonctionner du tout vu que j’ai eu l’occasion de lire différents témoignages de couples qui ont dû passer par la PMA pour avoir la chance de concevoir un deuxième enfant alors qu’ils n’avaient eu aucune difficulté pour avoir leur premier. D’ailleurs en parlant de la case PMA, si jamais cette éventualité devait se mettre sur notre chemin, à ce jour, je ne sais pas si je tenterai ce parcours car à travers les différents témoignages et blogs d’infertiles il faut être très courageux et surtout avoir un couple très souder surtout si il y a plusieurs échecs à la clé. Bien que je sais que mon mari sera à mes côtés, au jour d’aujourd’hui ça me fait plus peur qu’autre chose mais bon, ce n’est pas à l’ordre du jour et peut-être que l’envie d’un petit deuxième sera plus forte que les traitements à avoir et puis il y a aussi l’éventualité contraire avec une grossesse rapide mais n’ayant pas des dons de voyance, je préfère me préparer à toutes les éventualités.

Bref, vous l’aurez compris, le projet du petit deuxième commence à prendre forme sans pour autant se prendre la tête. Je me dit que ça viendra comme ça viendra et si jamais ce petit deuxième ne venait pas à venir, j’ai déjà la chance d’avoir un enfant qui malgré sa crise des deux ans pas toujours facile à gérer, reste un adorable petit garçon. On verra ce que l’avenir nous réserve.

 

Et vous, avez-vous eu ce genre de questionnement pour un second enfant ?

Couture, Maternité

We Love Prema

98940067_o

Il y a quelques semaines de ça c’était la journée de la prématurité (le 17 novembre pour être exacte) et je me suis dit que j’allais vous parler du projet « We Love Prema » auquel j’ai eu la chance de participer.

We Love Prema Kezako ? :

 

Le projet We Love Prema est un projet qui a été lancer par la marque d’eau Mont Roucou, une eau minérale qui est souvent donner aux bébés et Vertbaudet il y a trois ans environ. Ce projet a pour but de faire participer des personnes (souvent des bloggeuses) a customiser des bodies pour des bébés nés prématurés qui les porteront par la suite. Pour ma part, c’est par le biais d’une amie dont l’une de ses copines bloggueuse a été contacter par ces sponsors pour y participer en formant une équipe de plusieurs personnes que j’ai pu me greffer à l’équipe à l’occasion de la seconde édition de ce projet (c’est en voyant ce qu’avait réaliser ma copine l’année avant ma participation que l’envie de faire ce projet m’était venue à l’époque). Donc c’est grâce à l’intermédiaire de ma copine, que j’ai pu intégrer l’équipe Krokette pour la seconde édition de We Love Prema. Quelques temps après mon intégration, j’ai reçu de la part de la chef de notre équipe, plusieurs bodies en taille préma, naissance ou 1 mois et des feutres pour tissus offerts par l’un des sponsors de l’événement que j’ai pu commencer à customiser en faisant appel à mon imagination débordante. Adorant la couture (c’est l’un de mes hobbies favoris), j’ai essayé de faire des créations en lien avec la couture. Au final, j’ai pu faire sept bodies avec une plus grande prépondérance pour des créations de couture et quelques créations avec les feutres que j’avais pu recevoir et en tenant compte des recommandations qui nous avait été demander au niveau des créations avec la couture. Lorsque mes créations furent terminées, je les ai remises en main propre à notre chef de groupe qui était de passage sur Lyon à ce moment-là. Une fois tous les bodies récoltés, notre chef de groupe a envoyés nos créations à We Love Prema qui par la suite ont été distribués à plusieurs centres hospitaliers spécialisés dans les naissances de prématurés pour que les petits bébés puissent les porter lors de leur séjour.

Mon avis sur cette expérience :

Etant moi-même enceinte au moment de ma participation, je pense que participer à cette expérience m’a tenue encore plus à cœur car bien que Poupou ne soit pas né prématuré, je me disais que si mon fils avait été dans cette situation, j’aurai été très heureuse qu’il porte un body de ce genre pour égailler cette période qui n’est pas forcément évidente pour les parents. Apporter ma pierre à l’édifice est une petite victoire à ma façon et je regrette qu’une troisième édition n’a pas été réitéré (du moins notre chef de groupe n’a pas renouvelé l’aventure) car j’aurai bien aimer refaire des bodies. Quelques mois après avoir remis les bodies, tous les membres de l’équipe a reçu des présents de la part des sponsors de l’opération (un tote bag et une sortie de bain ainsi que des autocollants pour la voiture).

En conclusion je dirai que c’est une excellente initiative qui fait chaud au cœur pour ces petits bébés et ça permet de sensibiliser l’opinion publique car on en parle pas souvent.

Et vous ? avez-vous l’occasion d’y participer ? que pensez-vous de cette initiative ?