Lifestyle, Maternité, Non classé

Le petit favoris chez les grands parents

Aujourd’hui je vais aborder un sujet un brin irritant qui malheureusement fait échos dans beaucoup de familles, la différence que peut avoir certains grands parents envers leurs petits enfants et qui peut s’avérer avoir des répercussions dans les relations familiales bien après la disparition de ces derniers.

Au commencement :

On ne va pas se mentir, beaucoup de parents ont une petite préférence pour l’un de leurs enfants parce que ce dernier est bon élève, à un trait de caractère similaire avec le dudit parent et encore d’autres points que le ou les parents peuvent avoir. Cette préférence peut grandir ou stagner au fil du temps que les enfants grandissent. Puis cela peut s’accentuer lorsque les enfants deviennent eux-mêmes parents et nous savons que les grands parents deviennent gagas de ces nouveaux petits membres de la famille.

La pratique :

Les grands parents qui ont un ou deux voir plus si ils ont beaucoup de petits enfants favoris parmi tous leurs petits enfants peut rapidement devenir palpable notamment lors des anniversaires ou noël voir pâques ou carrément une future naissance si le futur bébé est la progéniture de leur enfant favoris avec le fait d’offrir aux petits un cadeau ou une somme d’argent plus importante au petit chouchou, laissant les autres petits enfants spectateurs directs de ce spectacle familiale. Il en va de même pour la garde des enfants lors de vacances, week-end… . Sans parler des éloges que peuvent avoir les grands parents envers leur chouchou au sein du cercle familiale ou amical (Si ils le faisaient avec leurs enfants alors ils vont réitérer ça avec la génération suivante ) au grand dam des autres.

Pourquoi en parler :

Je reconnais c’est un sujet tabou et beaucoup de parents /grands-parents diront qu’ils ne font pas de différence, que c’est juste dans les films/séries que ça existe (Dallas ton univers impitoyable !) mais pour l’avoir vu, entendu par mes proches mais également lu via des témoignages, je sais que ça se fait dans pas mal de familles. Que ce fut par le passé ou le présent. Certes, dans certaines familles les préférences sont moins visibles que dans d’autres mais elles restent palpables et les enfants le ressentent, ce qui peut générer des animosités entre les cousins et cousines parce que Mami ou Papi à eue des préférences envers la cousine Marina par rapport au cousin Marc avec une répercussion directe sur leurs parents respectifs et la relation entre eux y compris lorsque les aïeux ne seront plus de ce monde.

Je sais c’est môche mais ça peut-être une source de conflits dans les familles avec cette forme de mal-être de beaucoup de personnes à venir en reculant fêter les fêtes familiales.

Mon expérience :

Si j’aborde ce sujet c’est parce que dans ma belle famille c’est déjà le cas avec l’une des tantes de Monsieur Nounours qui fait une flagrante différence entre ses petits enfants. Elle refuse de garder ses deux petits enfants de sa fille cadette qui habitent à 30 minutes de chez elle mais fera 1 heure de route pour aller garder les deux fils de sa fille aînée. D’ailleurs sa fille cadette à fêter noël de cette année à l’île Maurice avec époux et enfants loin de la famille, ça permet de voir qu’il y a un malaise qui s’installe. Mon petit Poupou va également connaître cette différence avec l’arrivée dans les prochains mois d’un(e) futur(e) petit(e) cousin(e) au sein de la famille et quand je vois comment mes beaux parents font la différence entre leurs enfants, je pense que ce sera pareil avec les petits enfants et j’avoue que ça me fait d’avance mal pour mon fils. Certes, vous allez me dire que ça ne peut pas forcément se réaliser et j’espère vraiment que ça ne se fera pas mais quand je vois les différences entre leurs enfants et leurs conjoints (quand moi j’ai eu un kit pour la cuisine mon beau frère à reçu une imprimante dernier cri!) je reste très perplexe.

Bien entendu je sais très bien qu’il y a également des familles où il y a un parfait équilibre où chaque enfant et petits enfants sont appréciés de manière équitable (heureusement d’ailleurs !). J’ai l’exemple de mes grands-parents maternelle qui n’ont jamais fait de différence entre tous leurs petits enfants.

C’est dans ces moments là que je me dis que lorsqu’on est enfant unique on a pas forcément à vivre ce genre de situation (blague à part c’est la remarque que m’ont fait mes parents juste après l’annonce de la grossesse de ma belle soeur).

Bref, j’espère que mon fils et si nous avons un second enfant dans les prochaines années n’auront pas à vivre cette forme de compétition avec leurs futurs cousins comme c’est malheureusement le cas entre les enfants des cousines de Monsieur Nounours.

Je sais que c’est un sujet délicat mais j’avais envie d’exposer mon ressenti et ma vision globale dessus et j’aimerais bien avoir vos avis dessus et voir comment ça se passe dans vos familles.

Publicités
Lifestyle, Maternité, Moi, Non classé

Bonne année 2019

Je vous présente mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année qui je vous le souhaite soit la plus douce possible.

J’espère que les fêtes de fin d’année auront été bonnes auprès de vos proches.

Pour ma part, Noël aura été mi-figue mi-raisin. Autant fêter avec ma famille, mon mari et mon fils chez moi aura été excellente, autant avec ma belle famille est à mes yeux terne. Pour être honnête, plus les années passent moins je me sens à l’aise à fêter noël avec eux malgré le fait que mes parents étaient également présents. Peut-être est-ce dû au fait que ma belle famille ne respecte quasiment aucun code autour de cette fête qui se veut familiale avec un sapin très minimaliste voir inexistant, un menu tourner autour du veganisme pour faire plaisir à ma belle soeur (attention je n’ai aucun grief envers les personnes qui font le choix de ce régime alimentaire) y compris l’absence d’une bûche quelle que soit sa forme, pas de tradition familiale comme une balade… . Bref pour moi, on est loin des Noël que j’ai pu connaître avec ma famille lorsque j’étais petite, est-ce le fait qu’étant désormais adulte je suis passée de l’autre côté du miroir comme Alice ?. Je ne sais pas mais bon je fais des efforts pour faire plaisir à mon mari car dans un couple il faut faire des concessions et je ne veux pas privé Monsieur Nounours de sa famille car bon c’est sacré et puis je ne veux pas que Poupou ne connaisse qu’un côté de la célébration de Noël, je souhaite qu’il voit les deux manières dont on célèbre cette fête qui se veut avant tout familiale.

C’est sans doute un comportement d’enfant gâtée ce que je vous raconte et je le conçoit. Toutes les familles ont des défauts, et il faut l’accepter mais lorsque je vois le comportement borderline de mes beaux parents envers leurs enfants et de nous les pièces rapportés (mon beau frère et moi même), ça me désole au fond.

Heureusement que le nouvel an à relever le niveau et je suis contente d’avoir des amis avec qui nous pouvons partager des bons souvenirs y compris pour Poupou.

Quoiqu’il en soit j’espère pouvoir tenir les résolutions que j’ai prise pour cette nouvelle année.

Et vous ? Vous avez passer de bonnes fêtes de fin d’année ?

Non classé

Mon bilan de l’année 2018

A l’approche des fêtes de fin d’année et malgré le fait que j’avais déjà écrit un article qui dressait le bilan à mi-parcours de l’année, je vais aujourd’hui faire mon bilan de l’année 2018 intégrale.

Une année en dent de scie :

2018 aura été une année en dent de scie. Entre des soucis administratifs qui nous aura bouffer les deux premiers trimestres de l’année, des soucis au boulot, des problèmes avec la famille proche, un projet professionnel qui tombe à l’eau pour Monsieur Nounours (on lui avait proposer un projet au Danemark qui incluait un déménagement pour toute la famille mais qui finalement ne se fera pas à cause de son projet actuel qui requiert les compétences de mon mari dessus), un Poupou qui est en plein dans sa phase « Terrible Two », le changement de nounou pour ce dernier, la voiture qui nous a lâché plus tôt que prévu et encore d’autres petites choses qui ont terni les six premiers mois de l’année 2018. Heureusement que les deux derniers trimestres de l’année ont été meilleurs sur différents points et se termine mieux que comme elle avait débutée.

Et pour 2019?

Après avoir eu une année 2018 très chahutée, j’espère que l’année 2019 sera plus calme sur tous les niveaux. Je sais que je vais continuer à être une maman célibataire à temps partiel encore une bonne partie de l’année vu que Monsieur Nounours va continuer ses déplacements professionnel pour une bonne partie de l’année. J’espère pouvoir encore perdre du poids (je suis bien repartie à la baisse !), continuer à faire de la couture avec des projets qui me tiennent à cœur. M’améliorée dans mon rôle de maman pour que Poupou soit plus épanoui qu’il ne l’est aujourd’hui.

2019 sera aussi une année importante pour Poupou puisque ce sera son entrée à la maternelle, d’ailleurs je vous reparlerai de notre choix de son futur établissement scolaire.

Bref, j’espère que cette nouvelle année sera plus positive que celle qui est en train de s’achever.

Quoiqu’il en soit je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année auprès de vos proches. Le blog prends quelques semaines de repos pour mieux revenir en 2018.

Moi, Non classé

20 Choses sur moi

Dans quelques jours je vais prendre une année supplémentaire dans les dents. Du coup, je me suis dit qu’un petit article sur vingt choses me concernant pourrait intéresser.

  1. Depuis que j’ai l’âge de 11 ans je suis une lectrice assidue de mangas et notamment les shojos (mangas pour filles) mais aussi les autres sortes mais j’avoue avoir une préférence pour les shojos ^^.
  2. Je suis une très grande fan de la série Sailor Moon et ce depuis mes 10 ans (oui ça commence à faire^^). D’ailleurs encore aujourd’hui je possède beaucoup de produits dérivés de cette série, au plus grand dam de mon mari et j’ai un mini musée qui y est consacrée (ça fait bien rire mes copines).
  3. Qui dit lectrice de mangas, dit cosplay. Je fais du cosplay depuis vingt ans maintenant même si ces trois dernières années je n’ai quasiment rien produit mais je compte bien m’y remettre. D’ailleurs j’ai rencontré mon mari grâce à cette passion commune.
  4. Je suis fan de séries TV aussi comme Game Of Thrones (j’attend avec impatience le mois d’avril 2019 pour la diffusion de l’ultime saison).
  5. J’adore faire de la pâtisserie (appelez moi cooking mama).
  6. J’ai une très bonne mémoire.
  7. J’ai beaucoup de paires de boucles d’oreille fantaisies chez moi.
  8. J’offre chaque année à mes amies un petit présent à l’occasion de Noël, que je donne à l’occasion de la fête d’anniversaire que j’organise chaque année. C’est niais je le conçoit mais ça me tiens à cœur. C’est souvent une petite babiole mais ça fait toujours plaisir.
  9. Outre la couture, je fais du canevas depuis que j’ai l’âge de 6 ans.
  10. Je suis fan des objets kawaii notamment ce qui tourne autour des mascottes comme Hello Kitty ou Rilakkuma.
  11. Le thème de mon mariage était les ours avec un gros lien avec le cosplay. Nous avons réalisés avec l’aide de certains amis les costumes des petits oursons qui étaient nos centres de tables et ça a eu un succès fou.
  12. Je suis fille unique mais j’aurais bien aimé avoir un grand frère.
  13. J’ai fait des études qui n’ont pas trop de liens avec mon travail actuel.
  14. Quand j’avais 10 ans j’ai gagné une valise de coloriage. C’était un peu inattendu car j’avais fait ça pour le fun et je visais surtout une entrée à Disneyland Paris mais ça m’a fait très plaisir. Cette valise est chez mes parents encore aujourd’hui.
  15. Je suis myope et astigmate et je porte des lunettes depuis mes cinq ans et demi.
  16. J’ai été opérée des gros doigts de pieds à l’âge de 11 et 13 ans suite à des gros soucis d’ongle incarnés. Depuis je dois faire très attention.
  17. Je suis migraineuse.
  18. J’adore les jeux vidéo et en particulier les jeux de combat et les puzzle games.
  19. Quand j’étais petite je voulais avoir des jumeaux (une fille et un garçon). Dans ma famille paternel il y a d’ailleurs des cas de jumeaux. Si nous avons un second bébé, il y a des chances pour que ça arrive.
  20. J’ai fait de la correspondance écrite de l’âge de 13 ans à mes 23 ans et j’ai retrouvée trois anciens correspondants sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui ce serait les amitiés virtuelles qui pourraient être comparées à cette pratique. Quoiqu’il en soit j’en garde un excellent souvenir en général et ça m’a permis d’être moins timide de ce que j’étais beaucoup plus jeune (le cosplay a beaucoup aider aussi) et ça m’a pas mal aider pour maîtriser l’orthographe et la rédaction en général.

Voilà un peu ce que je peux révéler sur moi.

Non classé

Et si l’idée d’un petit deuxième était à proscrire ?

3896-dessins-enfant-signification-famille_2

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un sujet qui me tiraille en ce moment, et si faire un deuxième enfant était une ineptie ?.

L’envie :

Comme beaucoup de jeune maman, l’envie d’avoir un autre enfant est là depuis plusieurs mois. D’une part parce que j’ai envie que Poupou puisse avoir la chance d’avoir un frère ou une sœur avec qui il pourra plus tard jouer, avoir des souvenirs en commun. Par ailleurs, avec Monsieur Nounours nous avons depuis que nous sommes en couple ce souhait d’avoir plusieurs enfants, enfin deux car étant plus proche de la quarantaine (il me reste encore quelques années avant d’avoir 40 ans mais ça passe vite les années !) et sauf jumeaux, je ne me voit pas assumer trois enfants et depuis toute petite j’ai toujours eu cette vision de ma famille avec deux enfants et étant fille unique, j’ai toujours ressentie ce manque et me suis promise que j’aurai plusieurs enfants lorsque je serai adulte (je sais c’est beta mais c’est ainsi !). J’ai aussi envie de revivre une grossesse comme celle que j’ai eu avec Poupou mais en moins turbulente sur le niveau professionnel qui m’a un peu gâché ma première grossesse, de revivre les premières fois avec un autre bébé.

Les arguments qui me frêne :

Même si l’envie du petit deuxième est bien ici, j’ai actuellement beaucoup d’interrogations voir de peurs qui me tiraille. La première peur qui n’est pas des moindres c’est que Poupou étant en pleine crise de Terrible Two et qu’il est particulièrement très difficile en ce moment, j’appréhende vraiment l’idée de devoir repasser par cette étape avec un deuxième enfant qui pourrait être encore plus difficile à gérer que peut l’être Poupou et pour être très honnête, ça m’effraie. Nous avons autour de nous plusieurs couples d’amis qui sont parents d’une fratrie et avons en particulier deux exemples où les petits deuxième sont tout simplement des contraceptifs à eux seules et quand je les vois se comporter en tyrans despotiques, l’envie d’un second enfant me coupe royalement les ovaires en mille morceaux !. Bref, ces exemples et un Poupou pas toujours très cool, l’envie est à des milliers de kilomètre d’ici et je pense que Monsieur Nounours ressent la même chose que moi. Par ailleurs, mon souhait serait d’avoir une fille afin d’avoir le choix du roi et combler mes souhaits de petite fille qui a toujours été d’avoir d’abord un garçon puis une fille. Si nous avons un second garçon, je serai contente bien entendu surtout que ce qui est primordial c’est qu’il soit en parfaite santé mais avoir une fille serait vraiment un beau cadeau de Dame Nature car les deux petits exemples contraceptifs dont je vous ai parler plus haut, ce sont deux petits garçons qui eux-mêmes deux grands frères !. Bien entendu, je sais très bien que le caractère de l’enfant joue beaucoup et pouvons avoir un deuxième garçon adorable et une petite fille pestouille mais que voulez-vous, c’est une peur irrationnelle qui est en moi.

L’autre peur qui m’assaillie aussi c’est de voir mon couple voler en éclat. Bien que Monsieur Nounours et moi soyons en accord sur beaucoup de choses, y compris l’éducation que nous donnons à notre fils, j’ai peur que notre équilibre parte en fumée car il est souvent question du premier enfant qui bouleverse la vie d’un couple mais un deuxième peut aussi créer des dégâts et je ne sais pas pour mon couple si cela aurait un impact positif ou négatif, mais cette idée m’effraie particulièrement.

 

Aujourd’hui, je suis dans le questionnement de vouloir attendre que la phase du Terrible Two de Poupou se passe et de voir comment ça évolue pour envisager très sérieusement ce petit deuxième ou de reculer en continuant une contraception et voir ce que l’avenir me réserve, car j’aimerai encore un peu évoluer professionnellement et envisager une seconde grossesse mettrait mes plans à l’eau. Bref, vous l’aurez compris, je suis dans une impasse de questionnements qui me pousse en ce moment à reculer et de laisser mon fils enfant unique.

Et vous, vous avez eu ce genre de tiraillements ?

 

Non classé

Pourquoi je ne suis pas fan des films Disney !

tOifxlDe_400x400

Aujourd’hui je vais parler d’un sujet en rapport avec nos chers petites têtes blondes (ou brune ou rousse !), les films de Disney et pourquoi je ne suis franchement pas fan.

Les films de Disney sont trop mièvres :

Il faut savoir qu’une bonne partie des films de chez Disney (pas les Pixar hein, les Disney pures et dures) sont pour beaucoup des adaptations issus de véritables contes et légendes telle que Cendrillon ou La Belle au Bois Dormant mais ont une tournure ou une fin qui n’a absolument rien à avoir avec le conte d’origine. Certes, les contes originaux sont à la base beaucoup plus violents car à l’origine ils ne s’adressaient pas forcément qu’aux enfants (cf. le conte de la Petite Sirène qui finit bien tristement avec le suicide de la sirène qui ne se prénomme pas Ariel ! ou celui de la Belle au Bois Dormant qui se finit par le réveille de la princesse Aurore après s’être fait mordre par l’un de ses enfants issus du viol qu’elle a subit lorsqu’elle dormait par un vieux roi qui passait par là !) et du coup les adaptations de Disney se terminent avec un beau Happy End ou le vilain est vaincu et les héros se marient et vivent heureux jusqu’à la fin de leur jour. Or, c’est cette fin édulcorée qui m’insupporte car je peux très bien comprendre que Walt Disney ne voulait pas faire une adaptation du conte tel qui existe vu que c’est souvent pas très joyeux (on repense à la petite sirène et la belle au bois dormant) mais faire une adaptation trop gentillette n’est pas forcément le meilleur à mes yeux. Les personnages sont selon moi trop lisse, trop beaux, trop gentillets, trop propres, bref, ils n’ont aucuns défauts même si je reconnais que les dernières héroïnes ont plus de caractères (cf. Merida de « Rebelle »).

Il y a trop de chansons !:

Là encore, c’est quelque chose que je reproche au studio Disney, c’est de faire chanter une bonne partie du film les personnages. Je ne dis pas que c’est pas bien de faire chanter les personnages mais trop de chanson, tue la chanson et parfois lorsque je regarde certains Disney, j’ai l’impression que ça vire à la comédie musicale avec des paroles parfois très insipides. Lorsque je regarde les films d’animation japonaise, notamment les Ghibli, la chanson est quasi inexistante dans le récit du film et permet selon moi une meilleure compréhension du déroulé de la trame de l’histoire.

Un merchandising trop omniprésent :

Ce n’est pas forcément un gros reproche que je pourrai reproché à l’empire Disney mais soyons honnête, on bouffe à tous les râteliers des princesses Disney y compris jusqu’à la petite culotte ! et ça en devient à force très étouffant. D’ailleurs lorsque je vois ce qu’ils ont fait avec la licence Star Wars qui lorsque ça appartenait uniquement aux studios Lukas Film, il n’y en avait pas autant et pourtant la saga avait déjà son noyau de fans (je sais que beaucoup de fans de la première heure de cette saga en sont malades de voir comment Disney exploite à tort et à raison les personnages).

La plupart des films Disney ne sont pas des histoires originales :

Contrairement à d’autres studios qui essaient de proposer des films d’animations avec des histoires originales, Disney c’est beaucoup du copier/coller à leur sauce de contes voir de légendes déjà existantes. Par exemple, le roi lion est une pale copie de la série animé « Le roi Léo » qui est avant d’être un animé du studio Toei un manga de l’illustre mangaka Osamu Tezuka et même si les Studio Disney vont dire que leur film n’est absolument pas une copie de ce manga alors qu’en regardant de près, ça sent la copie sur plusieurs points. Idem pour la Reine des neiges qui c’est vu totalement relooké par rapport à l’histoire originale.

Est-ce que Poupou sera privé du visionnage des films Disney ?

La réponse est non car bon, ça reste de bons classiques en général mais ce qui est certain c’est que lorsqu’il sera plus grand, je lui ferai lire le conte d’origine ou lui expliquerait que la véritable histoire est plus noire en lui expliquant que Disney n’est pas la réalité du conte d’origine et a énormément édulcoré le récit car je ne veux pas qu’il croit que les contes sont issus d’un univers tout mignon. De plus, les Disney sont un point de socialisation avec ses petits copains et c’est important qu’ils partagent des points communs y compris le fait d’avoir visionné tel film de Disney car bon ce sont des enfants et c’est important de rêver même si à mes yeux, je trouve qu’un Ghibli aura de meilleurs impacts sur l’enfant notamment sur les valeurs écologiques alors que les Disney sur ce point-là sont très pauvres et je trouve ça un peu dommage car ils touchent plus de monde que les Ghibli.

Ma conclusion :

Les Disney restent des valeurs sûres et aident les enfants à grandir mais comme je le disais, à force de vouloir s’éloigner du récit d’origine, ça en devient une pathétique parodie cul-cul la praline qui ne reflète pas du tout la réalité et je trouve ça vraiment dommage en fin de compte car est-ce vraiment ça que nous souhaitons pour nos enfants ?. Personnellement non, car il faut dire les choses telle qu’elle est, nos enfants grandisse dans un monde brutal et leur montrer le total contraire est selon moi contreproductif. Attention, je ne dis pas qu’il faut leur montrer des histoires glauques au plus haut possible, car bon il ne faut pas non plus les traumatiser mais je pense qu’il faut un juste milieu, ce qui n’est pas du tout le cas des Disney. D’ailleurs la condition de la femme, c’est pas vraiment le truc de Disney même si comme je le dis plus haut, les héroïnes évoluent en ayant caractère plus affirmé mais on est loin de l’héroïne qui combat le machisme ambiant. Pour moi, montrer des Disney à ses enfants c’est sympa mais je pense très sincèrement qu’il faut leur montrer des films d’animations issus d’autres univers comme les Ghibli, Kirikou… afin qu’ils aient des exemples différents et leur permettre de développer un sens critique car il faut l’avouer l’animation propose des genres très différents et pour tous les âges, et je pense que c’est bien que les enfants puissent voir d’autres types d’animations, avec des héros plus manichéens avec des buts différents que ceux de la firme Disney. Cet article va sembler un peu oser mais étant très ouverte et curieuse d’esprit, j’aime l’originalité et malheureusement les films de Disney restent assez plats dans l’ensemble bien que je reconnaisse que certains de leurs récents films tirent un peu leur épingle du jeu.

Et vous, vous êtes totalement fans de Disney et ne jure que par la firme à la souris aux grandes oreilles ? ou comme moi vous voulez faire découvrir à vos petits d’autres œuvres issus de l’animation en générale?.