Non classé

De bonnes nouvelles

Coucou,

Me revoilà pour donner des nouvelles.

L’examen que j’ai eu juste avant mon opération pour trouver le ganglion sentinelle c’est bien passé. L’équipe médicale à été au top et très bienveillante avec moi. Voir le signe nucléaire partout est assez étrange et surtout se faire injecter un produit radioactif (très minime je vous rassure ) ça reste dérangeant. Ce rendez-vous à été très long (3h) et là encore j’ai pu constater que je faisais partie des plus jeunes patients présents ce jour-là mais discuter avec ces personnes avec tout type de cancers je peux vous assurer que ça calme et je me dit que ma maladie n’est pas forcément la plus terrible par rapport à d’autres cancers mais voir le nombre de personnes présentes ça fait beaucoup réfléchir. D’ailleurs je n’ai pas pu m’approcher de mon fils car il était recommandée que les jeunes enfants soient approchés les 12h suivant l’injection. Le soir c’est mon mari qui a dû gérer le petit de À à Z.

Mon opération :

Ça y est je suis passé sur le billard il y a plusieurs jours de cela. L’opération c’est plutôt bien passé dans l’ensemble, j’étais très anxieuse pour l’anesthésie générale et j’avais même évoqué avec l’anesthésiste de faire une péridurale tellement l’anesthésie générale me foutait les jetons (vous voyez la nana qui a peur de ne pas se réveiller ben c’était moi). Finalement le jour J et après avoir discuté avec les infirmières j’ai changé d’avis et finalement j’ai opté pour l’anesthésie générale (faut dire qu’un réveil à 4h30 du matin m’a pas mal aidée à choisir cette option!). L’opération a été très rapide et je ne pensais pas que l’anesthésie générale m’aurait endormie si vite !. Jusqu’en début d’après-midi j’ai été dans les vapes mais après j’ai pu émerger. Je me suis réveillée avec un plâtre assez volumineux et je suis reparti avec des béquilles de l’hôpital le soir même.

Les jours suivants :

Outre le fait d’avoir un gros plâtre à la jambe, j’ai commencé injections de coagulants et les soins de mes plaies par une infirmière qui est l’une de mes amies. Bizarrement mon exérèse à la jambe m’a fait beaucoup moins mal que lors de la première faite par mon dermatologue en septembre, c’est surtout ma plaie de ma greffe qui m’a fait le plus mal. Cinq jours après mon opération j’ai revu le docteur Bistouri qui c’est avéré bien plus sympa, il a été assez satisfait de voir le résultat et c’est félicité (il s’est fait des bisous le Monsieur ). Je me suis sentie libérer de ce fichu plâtre et j’étais ravie de pouvoir remarcher correctement même si ma plaie me fait encore très mal mais je sais que ça va être encore un peu long à ce niveau.

Et les résultats ?

J’ai revu l’éminent docteur ce jour et les nouvelles sont plutôt bonnes. Ma seconde excérèse n’a révélé aucune trace de métastases, ce qui est une excellente nouvelle. Du coup je n’aurais qu’un suivi médical tous les trois mois par le dermatologue avec bien entendu faire très attention à mon exposition au soleil dans les années à venir et dans 10 ans je serai considéré totalement hors de danger au niveau exposition au soleil, ce qui est une excellente nouvelle. Bien entendu je sais que désormais je vais devoir être très vigilante mais rien qu’à l’idée de ne pas à devoir subir une umminothérapie ou une chimiothérapie ça me soulage grandement. De plus, le projet bébé 2 n’est pas compromis et on croise les doigts pour que 2020 soit l’année d’une nouvelle grossesse.

C’est donc avec le coeur plus léger que j’aborde cette fin d’année et je vais pouvoir à nouveau profiter de ce cadeau que m’offre la vie.

Je ne sais pas si mon témoignage sera utile mais si vous lisez cet article, essayez de faire attention à votre peau en vérifiant bien vos grains de beauté et n’hésitez pas à faire une visite chez le dermatologue voir de le faire lors de la journée de dépistage du cancer de la peau qui a lieu en mai (c’est gratuit durant cette période). Pour mon cas, bien que je n’ai pas trop traîner mon mélanome a atteint le stade 2. D’ailleurs Poupou devra être suivi à partir de ses 14 ans car avant selon l’éminent docteur c’est trop précoce. Mes parents doivent également avoir un suivi au dermatologue vu que j’ai eu un mélanome.

Bref, la leçon que je tire de cette expérience c’est qu’il faut profiter de chaque instant que nous apporte la vie. Ces derniers mois ont été de sacrées montagnes russes au niveau des émotions. J’ai pu voir aussi que le peu de personnes qui étaient au courant de ma maladie m’ont bien entouré et ont été une sacrée bouffée d’air frais dans cette épreuve surtout les quelques jours précédents les résultats finaux.

Pour finir, je dirai que ma vision de la vie va pas mal changé.

D’ailleurs encore merci aux personnes qui m’ont laissé des gentils messages, même si nous ne nous connaissons pas vos messages m’ont fait très plaisir et toucher.