Non classé

Pourquoi je ne suis pas fan des films Disney !

tOifxlDe_400x400

Aujourd’hui je vais parler d’un sujet en rapport avec nos chers petites têtes blondes (ou brune ou rousse !), les films de Disney et pourquoi je ne suis franchement pas fan.

Les films de Disney sont trop mièvres :

Il faut savoir qu’une bonne partie des films de chez Disney (pas les Pixar hein, les Disney pures et dures) sont pour beaucoup des adaptations issus de véritables contes et légendes telle que Cendrillon ou La Belle au Bois Dormant mais ont une tournure ou une fin qui n’a absolument rien à avoir avec le conte d’origine. Certes, les contes originaux sont à la base beaucoup plus violents car à l’origine ils ne s’adressaient pas forcément qu’aux enfants (cf. le conte de la Petite Sirène qui finit bien tristement avec le suicide de la sirène qui ne se prénomme pas Ariel ! ou celui de la Belle au Bois Dormant qui se finit par le réveille de la princesse Aurore après s’être fait mordre par l’un de ses enfants issus du viol qu’elle a subit lorsqu’elle dormait par un vieux roi qui passait par là !) et du coup les adaptations de Disney se terminent avec un beau Happy End ou le vilain est vaincu et les héros se marient et vivent heureux jusqu’à la fin de leur jour. Or, c’est cette fin édulcorée qui m’insupporte car je peux très bien comprendre que Walt Disney ne voulait pas faire une adaptation du conte tel qui existe vu que c’est souvent pas très joyeux (on repense à la petite sirène et la belle au bois dormant) mais faire une adaptation trop gentillette n’est pas forcément le meilleur à mes yeux. Les personnages sont selon moi trop lisse, trop beaux, trop gentillets, trop propres, bref, ils n’ont aucuns défauts même si je reconnais que les dernières héroïnes ont plus de caractères (cf. Merida de « Rebelle »).

Il y a trop de chansons !:

Là encore, c’est quelque chose que je reproche au studio Disney, c’est de faire chanter une bonne partie du film les personnages. Je ne dis pas que c’est pas bien de faire chanter les personnages mais trop de chanson, tue la chanson et parfois lorsque je regarde certains Disney, j’ai l’impression que ça vire à la comédie musicale avec des paroles parfois très insipides. Lorsque je regarde les films d’animation japonaise, notamment les Ghibli, la chanson est quasi inexistante dans le récit du film et permet selon moi une meilleure compréhension du déroulé de la trame de l’histoire.

Un merchandising trop omniprésent :

Ce n’est pas forcément un gros reproche que je pourrai reproché à l’empire Disney mais soyons honnête, on bouffe à tous les râteliers des princesses Disney y compris jusqu’à la petite culotte ! et ça en devient à force très étouffant. D’ailleurs lorsque je vois ce qu’ils ont fait avec la licence Star Wars qui lorsque ça appartenait uniquement aux studios Lukas Film, il n’y en avait pas autant et pourtant la saga avait déjà son noyau de fans (je sais que beaucoup de fans de la première heure de cette saga en sont malades de voir comment Disney exploite à tort et à raison les personnages).

La plupart des films Disney ne sont pas des histoires originales :

Contrairement à d’autres studios qui essaient de proposer des films d’animations avec des histoires originales, Disney c’est beaucoup du copier/coller à leur sauce de contes voir de légendes déjà existantes. Par exemple, le roi lion est une pale copie de la série animé « Le roi Léo » qui est avant d’être un animé du studio Toei un manga de l’illustre mangaka Osamu Tezuka et même si les Studio Disney vont dire que leur film n’est absolument pas une copie de ce manga alors qu’en regardant de près, ça sent la copie sur plusieurs points. Idem pour la Reine des neiges qui c’est vu totalement relooké par rapport à l’histoire originale.

Est-ce que Poupou sera privé du visionnage des films Disney ?

La réponse est non car bon, ça reste de bons classiques en général mais ce qui est certain c’est que lorsqu’il sera plus grand, je lui ferai lire le conte d’origine ou lui expliquerait que la véritable histoire est plus noire en lui expliquant que Disney n’est pas la réalité du conte d’origine et a énormément édulcoré le récit car je ne veux pas qu’il croit que les contes sont issus d’un univers tout mignon. De plus, les Disney sont un point de socialisation avec ses petits copains et c’est important qu’ils partagent des points communs y compris le fait d’avoir visionné tel film de Disney car bon ce sont des enfants et c’est important de rêver même si à mes yeux, je trouve qu’un Ghibli aura de meilleurs impacts sur l’enfant notamment sur les valeurs écologiques alors que les Disney sur ce point-là sont très pauvres et je trouve ça un peu dommage car ils touchent plus de monde que les Ghibli.

Ma conclusion :

Les Disney restent des valeurs sûres et aident les enfants à grandir mais comme je le disais, à force de vouloir s’éloigner du récit d’origine, ça en devient une pathétique parodie cul-cul la praline qui ne reflète pas du tout la réalité et je trouve ça vraiment dommage en fin de compte car est-ce vraiment ça que nous souhaitons pour nos enfants ?. Personnellement non, car il faut dire les choses telle qu’elle est, nos enfants grandisse dans un monde brutal et leur montrer le total contraire est selon moi contreproductif. Attention, je ne dis pas qu’il faut leur montrer des histoires glauques au plus haut possible, car bon il ne faut pas non plus les traumatiser mais je pense qu’il faut un juste milieu, ce qui n’est pas du tout le cas des Disney. D’ailleurs la condition de la femme, c’est pas vraiment le truc de Disney même si comme je le dis plus haut, les héroïnes évoluent en ayant caractère plus affirmé mais on est loin de l’héroïne qui combat le machisme ambiant. Pour moi, montrer des Disney à ses enfants c’est sympa mais je pense très sincèrement qu’il faut leur montrer des films d’animations issus d’autres univers comme les Ghibli, Kirikou… afin qu’ils aient des exemples différents et leur permettre de développer un sens critique car il faut l’avouer l’animation propose des genres très différents et pour tous les âges, et je pense que c’est bien que les enfants puissent voir d’autres types d’animations, avec des héros plus manichéens avec des buts différents que ceux de la firme Disney. Cet article va sembler un peu oser mais étant très ouverte et curieuse d’esprit, j’aime l’originalité et malheureusement les films de Disney restent assez plats dans l’ensemble bien que je reconnaisse que certains de leurs récents films tirent un peu leur épingle du jeu.

Et vous, vous êtes totalement fans de Disney et ne jure que par la firme à la souris aux grandes oreilles ? ou comme moi vous voulez faire découvrir à vos petits d’autres œuvres issus de l’animation en générale?.

 

Publicités
Livres, Moi

La servante écarlate

Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que j’ai beaucoup aimé lire pendant les vacances d’été. Je sais que pas mal de blogs ont déjà parler de ce livre mais j’avais envie de donner mon avis dessus.

COUV_978-2-901096-98-6_La_Servante_ecarlate-768x1181

La servante écarlate, c’est quoi l’histoire? :

Ce livre qui a pour titre original « The Handmaid’s Tale » a été écrit et publié par Margaret Artwood en 1985 et décrit un futur dystopique, peut-être proche, où la religion domine la politique dans un régime totalitaire et où les femmes sont dévalorisées jusqu’à l’asservissement. Elles sont divisées en classes : les Épouses, qui dominent la maison et sont les seules femmes ayant un semblant de pouvoir, les Marthas qui entretiennent la maison et s’occupent aussi de la cuisine, les Éconofemmes, les épouses des hommes pauvres et les Tantes enfin qui forment les Servantes habillées d’amples robes écarlates dont le rôle est la reproduction humaine. Toutes les autres femmes (trop âgées, infertiles, etc.) sont déportées dans les Colonies où elles manipulent des déchets toxiques. Dans ce futur, le taux de natalité est très bas à cause de la pollution et des déchets toxiques de l’atmosphère. Les rares nouveaux-nés sont souvent « inaptes ».
L’héroïne du roman, rebaptisée Defred, est une Servante. Elle ne peut pas séduire, son rôle est la reproduction. Elle raconte peu à peu son histoire, se remémore sa famille : Luke, son mari ; sa fille ; Moira, sa meilleure amie, dans la vie « d’avant » ; sa mère… Son unique raison de vivre, ce à quoi elle se raccroche pour ne pas sombrer, ce sont ses souvenirs. 

La série TV :

Outre le livre qui commence à dater, une adaptation en série TV en 2017 a vu le jour et celle-ci a eu beaucoup de succès. Autant la saison 1 reprend en grande partie le livre autant la saison 2 va plus loin que le récit du livre et j’avoue que c’est vraiment très intéressant car on voit ce que devient DeFred. De plus, la série est très bien réalisée avec de très bons acteurs dans l’ensemble et permet de donner une certaine dynamique au récit de l’histoire. Par contre, certaines scènes sont assez difficiles à voir.

Mon avis dessus :

J’ai beaucoup aimée cette dystopie car même si c’est de la science fiction, je me dis que ça peut arriver (bon Ok pas en aussi peu de temps comme dans le livre) et ça fait peur car il démontre que la démocratie peut s’avéré très fragile. De plus, la série nous montre un monde très proche du notre et on se dit qu’un petit grain de sable peut faire basculer notre société telle qu’elle peut l’être aujourd’hui surtout lorsqu’on sait que dans beaucoup de pays il y a une montée des parties extrémistes quel que soit leur bord (religieux notamment). Voir comment la condition de la femme peut-être bafoué par une classe d’hommes est très effrayant, d’ailleurs aux Etats-unis, certaines femmes se sont habillées en rouge pour se révolter contre le gouvernement que mène Donald Trump notamment avec sa loi sur l’avortement. Dans la série TV qui va au-delà du livre qui pour ce dernier nous laisse sur sa faim (pour ma part ce fut le cas) , on y voit le combat du féminisme à travers plusieurs personnages (Moira ou certaines autres servantes sans parler des Marthas) qui se révoltent contre ce totalitarisme imposé  et qui se bat contre l’obscurantisme ambiant.

Personnellement j’attends avec beaucoup d’impatience la saison 3 de la série qui va être diffusée au printemps 2019 car la saison 2 se termine dans un grand suspense et surtout voir comment vont évolués les personnages car l’histoire prend un sacré tournant (je n’en dis pas plus pour ne pas gâcher ceux qui ne connaissent pas l’histoire ^^). Sinon je recommande également le livre. Bien que n’étant pas une grande féministe, cette histoire m’a pas mal fait réfléchir sur le statut de la femme dans notre société et je me dis que le combat contre certaines idées masculines qui régit encore de nos jours a encore un long chemin à faire et devons continuer à nous battre pour notre liberté.

Et vous, avez-vous lu ou vu la série « La Servante écarlate »? vous avez aimer?.  

 

 

Lifestyle, Non classé

Too Good To Go

Après quelques semaines d’absence à cause de mon travail très prenant, je reviens et aujourd’hui j’ai envie de vous parler de l’application Too Good To Go.

Too Good To Go c’est quoi?

Créer il y a deux ans par Lucie Basch qui est la fondatrice de cette start-up française, cette application pour smartphone a pour ambition de sensibilisé les commerçants à ne plus jeter leurs invendus du jour (cf. les boulangers ou commerces de primeurs) et de le proposer aux particuliers à un prix dérisoire.

Le concept :

Comme indiqué plus haut, vous télécharger l’application (disponible sur Apple Store et Play Store), vous entrer votre adresse postale et vous obtenez la liste des commerçants de votre quartier qui adhèrent à ce concept. Une fois choisi le commerçant, vous acheter votre ticket de retrait (tout dépend du commerçant mais ça peut aller de 2 à 15€ ) puis vous aller retirer votre panier à l’heure indiqué par le commerçant (souvent le soir) en montrant la preuve d’achat via l’application (le commerçant cochera une donnée que le panier a bien été retiré par l’acheteur).

Et il contient quoi ce panier?

Des viennoiseries, du pain, des fruits, des légumes et autres produits périssables rapidement comme des yaourts par exemple. Après ça dépend vraiment du commerçant.

Est-ce que ça vaut le coup ?

Pour l’avoir testé par deux fois, je trouve que c’est intéressant. Pour le prix payé (4,90€ chez mon boulanger le plus proche) j’en ai eu pour mon prix (plusieurs viennoiseries, un pain spécial et un sandwich). N’ayant pas de vendeurs de fruits et légumes par chez moi qui propose cette option, je ne sais pas ce que ça vaut mais pour avoir lu des retours de personnes utilisant cette application, ils en ont eu aussi pour leur argent. Après il ne faut pas non plus être trop regardant sur l’aspect ou sur ce qui est donner par le commerçant (j’ai vu des personnes râler pour le contenu du panier ou qu’ils ne pouvaient pas choisir ce qu’ils voulaient).

Cet article n’est aucunement sponsorisé par cette start-up, j’ai voulu en parler car je trouve le concept de l’anti-gaspillage très intéressant ainsi qu’au niveau financier (avoir un panier de viennoiseries ou des fruits et légumes pour un prix dérisoire peut-être pas mal surtout lorsqu’on a des enfants).

Donc si vous voulez adhérer au concept anti-gaspillage et profiter de produits frais, je vous le recommande vivement.